/news/society

Provenant du Panama

Du saumon génétiquement modifié continue d'arriver dans nos assiettes

Vincent Larin | Journal de Montréal

Tout porte à croire que du saumon génétiquement modifié continue d’arriver dans les assiettes des Québécois sans que l’on sache où il est vendu.

La compagnie AquaBounty, qui produit ce saumon génétiquement modifié au Panama a indiqué mardi avoir réalisé des ventes d’une valeur d’environ 48 000 dollars.

Des données de Statistique Canada consultées par le Journal de Montréal montrent qu’une cargaison de 4658 kilos de filets de saumons congelés dont la valeur correspond à ce même montant est arrivée du même pays en mai 2018.

Selon l’organisme Vigilance OGM, ces chiffres ne laissent aucun doute sur la nature et l’origine de cette livraison de poisson à la chair rosée puisque très peu de saumon vendu au Québec provient du Panama.

AquaBounty a eu le feu vert des autorités canadiennes en 2016 pour commercialiser le premier saumon transgénique. Ce saumon de l’Atlantique, appelé AquAdvantage, contient un gène du saumon du Pacifique afin d’accélérer sa croissance.

«C’est encore au Québec qu’on est des cobayes sans le vouloir. C’est le seul endroit dans le monde où il a eu consommation d’un animal génétiquement modifié», s’insurge le coordonnateur de Vigilance OGM, Thibault Rehn.

Impossible pour le moment de connaître les endroits où est vendu ce saumon. Les trois chaînes de supermarchés au Québec, IGA, Loblaw’s et Metro, avaient toutefois déjà indiqué au Journal qu’elles n’avaient pas l’intention de vendre du saumon génétiquement modifié dans leurs magasins.

«Habituellement, ça se consomme très rapidement donc il y a peu de chance que le saumon se soit rendu dans d’autres provinces», précise toutefois M. Rehn qui plaide pour l’étiquetage obligatoire des OGM.

Les États-Unis avaient approuvé le produit avant nous, mais la Food and Drug Administration doit d’abord concevoir un système d’étiquetage des produits génétiquement modifiés avant d’en permettre la vente.

AquaBounty n’avait pas encore répondu à nos questions au moment de mettre en ligne.

Dans la même catégorie