/finance/homepage

ALENA

Le ministre de l'Économie mexicain optimiste sur les discussions

Agence France-Presse

Les négociateurs américains et mexicains ont progressé dans leurs discussions pour la renégociation de l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA) qui unit les États-Unis, le Canada et le Mexique, a déclaré jeudi le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo.

Les équipes ont travaillé toute la nuit «pour changer le texte» et «ont fait beaucoup de travail», a déclaré le ministre aux journalistes jeudi, au deuxième jour d'une série de discussions à Washington avec le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer (USTR).

Les responsables américains et mexicains avaient déjà affirmé qu'ils espéraient conclure les discussions ce mois-ci alors qu'ils se sont rencontrés pour la troisième semaine d'affilée à Washington.

Les mesures discutées pour parvenir à un accord pourraient permettre au Canada de reprendre les pourparlers la semaine prochaine, a ajouté le ministre mexicain.

Beaucoup de temps a été passé sur les questions impliquant l'industrie automobile, M. Guajardo ayant déclaré en début de semaine qu'un accord était ébauché sur les exigences américaines qui veulent qu'une plus grande partie des composants des véhicules non taxés proviennent des pays à hauts salaires.

Une porte-parole de l'USTR a refusé jeudi de commenter le contenu des discussions.

Mais les problèmes les plus épineux ont été laissés pour la fin des discussions, notamment la demande américaine d'imposer une clause «crépusculaire» à l'accord, qui permettrait aux parties d'y mettre fin tous les cinq ans.

«Nous organisons les articles selon le degré de complexité et la clause crépusculaire est la toute dernière», a déclaré le responsable mexicain. Le Mexique a affirmé à plusieurs reprises qu'il était opposé à l'inclusion d'une telle clause.

À la question de savoir si le Canada rejoindrait les négociations de l'ALENA la semaine prochaine, M. Guajardo a ajouté: «nous espérons que les accords bilatéraux entre les États-Unis et le Mexique seront terminés». Mais il n'y a pas de date précise pour revenir aux discussions trilatérales, a-t-il ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères, Luis Videgaray, qui accompagnait M. Guajardo, s'est par ailleurs entretenu mercredi avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo et «a discuté de l'importance de la conclusion d'un accord de l'ALENA», selon un communiqué du département d'État.

Les discussions doivent se poursuivre vendredi et inclure Jesus Seade, conseiller économique du président élu du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador.

Les négociations pour moderniser l'ALENA, signé il y a 24 ans, ont été entamées il y a près d'un an, mi-août 2017, à la demande de Donald Trump, qui juge cet accord responsable de la disparition de milliers d'emplois dans son pays, en particulier dans le secteur automobile.

Dans la même catégorie