/news/politics

Accès aux soins

Les médecins spécialistes dévoilent leurs intentions

Pascal Dugas-Bourdon | Agence QMI

À quelques semaines de l’élection provinciale, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a fait connaître jeudi son plan de match pour améliorer l’accessibilité aux soins pour les patients du Québec.

Pour ce faire, la FMSQ a détaillé 14 mesures qui visent à «apporter des solutions concrètes» au problème de l’accessibilité aux soins.

«Ce plan d'action vise entre autres à offrir de nouveaux services, à améliorer la gestion et les processus liés aux activités médicales, à rendre plus fluide la relation patient-médecin à l'aide d'outils modernes, à axer davantage la pratique sur la pertinence des soins et l'interdisciplinarité, à accroître l'accès aux chirurgies et à agir concrètement sur les déterminants de la santé dans la perspective d'améliorer la santé globale de la population», a résumé la présidente de la FMSQ, Diane Francœur, par communiqué.

Parmi les mesures annoncées, le syndicat souhaite notamment faciliter la consultation d’un médecin à distance, multiplier les équipes interdisciplinaires et s'assurer d'un nombre suffisant de postes en résidence pour répondre au vieillissement à venir de la population.

«Nous croyons sincèrement que la mise en place de ces mesures permettra de redonner confiance au public, non seulement envers la médecine spécialisée, mais aussi envers notre système public de santé», a ajouté Dre Francœur.

La FMSQ a également indiqué «s’opposer fermement» à l'ouverture d'autres cliniques privées de chirurgie» comme celle de Rockland MD, à Montréal, ou DIX30, à Brossard.

Sur Twitter, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a salué l’initiative de la FMSQ.

«Nous sommes heureux de constater que la FMSQ propose, à une exception près [cliniques privées], de continuer à déployer notre réforme. Une autre démonstration de sa valeur et de son importance», a-t-il commenté.