/news/culture

#BalanceTonYoutubeur en France

Scandale sexuel chez les YouTubeurs

WENN

capture d'écran

Le populaire YouTubeur français Squeezie a ébranlé d’un seul tweet le monde des vidéastes internet en France.

«Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu’ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit», a-t-il lancé, sans nommer personne.

«La vérité finit toujours par éclater», conclut-il son message accusateur.

En lien avec cette sortie, le magazine Le Parisien a dévoilé des premiers témoignages glaçants. «J’ai surtout peur que Wassim rentre dans une colère noire en apprenant que j’ai dénoncé ses actes et ses paroles. Mais je ne peux pas le laisser continuer à mener sa petite vie tranquille sachant qu’il manipule des jeunes filles», confie une adolescente de 17 ans, qui en avait 16 au moment des faits au Parisien.

«Il a commencé à me dire que j’étais une de ses plus jolies abonnées, il faisait des remarques sur mon corps. Il m’a dit de ne rien dire à personne car il pouvait avoir des problèmes. Je lui ai parlé du lycée, il connaissait mon âge. Il m’a demandé s’il était possible de nous voir seul à seul mais je me sentais pas du tout à l’aise avec ça », a-t-elle poursuivi, capture d'écran à l'appui.

Un autre Youtubeur, Anthox Colaboy, est aussi cité: «Tu l’as déjà fait? À l’occasion si tu as eu une mauvaise expérience je me porte garant de la prochaine pour que ça soit mieux on fait ça?»; «Si un jour on se voit je te mange avec plaisir»; «Avec toi quand tu veux les plans à 4», aurait-il envoyé à une jeune de 15 ans.