/regional/troisrivieres/mauricie

Nombreux postes à pourvoir

Shawinigan tente d’attirer plus d’immigrants

Émilie Vallée | TVA Nouvelles

«Je suis à Shawinigan depuis six ans», a lancé jeudi Lotfi Ben Mansour, un homme originaire de la Tunisie qui travaille comme magasinier chez le fabricant de fenêtres Shalwin.

«Pour la qualité de vie, il n’y a pas de trafic, les gens sont plus spontanés», a-t-il ajouté.

Des immigrants comme lui, c'est ce que Shawinigan recherche pour combler ses nombreux besoins en main-d'œuvre. Qui l'eut cru alors qu'il y a à peine quelques années, la ville voisine de Trois-Rivières se battait pour garder ses emplois dans un contexte de fermetures d'usines.

«Le recrutement, c'est important, mais aussi la rétention», a dit le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère.

Québec a annoncé un montant de 181 000 $ pour le service d'aide aux nouveaux arrivants de Shawinigan afin d'aider au recrutement étranger.

Ça fait déjà quelques années que Shawinigan mise sur l'immigration. Elle est d'ailleurs une pionnière en Mauricie.

«On a été la première municipalité à créer un Service d’accueil des nouveaux arrivants et aussi à se doter d'une politique sur l'immigration», a indiqué Nancy Déziel, mairesse suppléante de Shawinigan.

Chez Shalwin, Lotfi Ben Mansour a 13 collègues issus de l'immigration. L'entreprise pourrait en engager 30 de plus demain matin tellement ses besoins sont grands.