/regional/montreal/monteregie

Une première au Canada

Une navette sans conducteur à Candiac

Agence QMI

Une navette sans conducteur sera en fonction dès la fin août à Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal. Il s’agit du premier véhicule du genre à être en fonction au Canada.

La navette électrique du constructeur NAVYA, qui pourra transporter gratuitement jusqu’à 15 passagers, effectuera un parcours de 2 km jusqu’au terminus d’autobus, en passant par le centre-ville. Elle effectuera différents arrêts sur son passage, notamment à l’hôtel de ville. Sa vitesse de croisière sera d’environ 25 km/h.

Le véhicule sera muni de plusieurs caméras et capteurs qui lui permettront de faire une analyse de son environnement en temps réel.

Il s’agit d’un projet pilote d’un an. Les citoyens pourront l’utiliser pour se déplacer pendant huit de ces 12 mois, alors que la période hivernale servira à tester la capacité de la navette à s’adapter à l’hiver québécois.

Aide de Québec

Le transporteur Keolis, qui a reçu une aide financière de 350 000$ de la part du ministère de l’Économie, est derrière le projet.

«Nous sommes très enthousiastes à l’idée de mettre officiellement ce projet en opération au Québec», a indiqué Marie Hélène Cloutier, vice-présidente chez Keolis Canada.

«Keolis met beaucoup d’énergie dans le développement et le déploiement des nouvelles mobilités électriques et partagées, car nous considérons qu’elles représentent l’avenir du transport collectif et notre vision du transport de demain», a-t-elle ajouté.

Le maire de Candiac, Normand Dyotte, s’est dit très «fier» que ce projet pilote soit mené dans sa municipalité.

«Candiac accorde une très grande importance au transport collectif et actif. Nous menons des efforts constants pour bonifier notre offre multimodale en transport, tout en y intégrant les notions de développement durable et de ville intelligente», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la Fondation CAA-Québec pour la sécurité routière évalue la possibilité de réaliser une étude indépendante sur les aspects de sécurité routière et d’acceptabilité sociale dans le cadre de ce projet.