/news/currentevents

Accident meurtrier sur la 10

Le corridor de sécurité, une loi bien comprise par les automobilistes?

TVA Nouvelles

Dans la foulée du grave accident ayant coûté la vie à un homme de Sherbrooke vendredi sur l’autoroute 10, on pourrait être en droit de se demander si les conducteurs québécois comprennent une règle de sécurité routière importante : celle du corridor de sécurité.

À LIRE ÉGALEMENT

Une collision entre des camions fait un mort sur l'autoroute 10

Selon les informations partagées par la Sûreté du Québec (SQ) après l’accident, un remorqueur s'affairait à déplacer un poids lourd quand il a été embouti par un autre camion.

Il est possible que la tragédie soit due au fait qu’on n’ait pas respecté le corridor de sécurité, qui demande aux véhicules de changer de voie lorsqu’un véhicule d’urgence ou une remorqueuse est en bordure de la route.

«Les véhicules vont passer vite à côté de nous. Il y a beaucoup de distractions avec les téléphones. Il y a des gens qui se peignent, qui mangent aussi. Ça devient compliquer de faire notre travail sécuritairement malgré nos gyrophares et nos cônes», explique Michel Rioux, remorqueur.

«Les gens ne sont pas prudents. Ils ne sont pas sensibilisés par rapport à ça», ajoute-t-il. À tous les jours, je me demande si je vais rentrer à la maison en un morceau.»

Les accidents comme ceux de vendredi peuvent donc jouer un rôle pour éveiller la conscience des gens, mais selon Michel Rioux, les gens sont «un peu comme des enfants à l’école. Il faut leur dire souvent».

Selon le remorqueur, la sensibilisation est importante, mais la courtoisie sur la route peut aussi aider à éviter les drames comme celui d’hier.

Ceux qui ne respectent pas la loi s'exposent à des amendes salées allant de 200 à 300 dollars et 4 points d'inaptitude. Il y a toutefois aussi la vie de camionneurs, de remorqueurs et d'autres travailleurs qui est quotidiennement en jeu

Dans la même catégorie