/regional/quebec/quebec

Rentrée scolaire

Situation délicate au Séminaire des Pères Maristes

Philippe L'Heureux | TVA Nouvelles

À quelques jours de la rentrée scolaire, la direction du Séminaire des Pères Maristes, à Québec, tente de planifier une rentrée sécuritaire alors que les six présumés agresseurs qui auraient distribué des photos à caractère sexuel de trois étudiantes reviendront en classe.

Le directeur de l’école a demandé aux parents impliqués, jeudi, par courriel, de les rencontrer individuellement.

«Nous sommes à étudier un plan pour la rentrée qui tiendra compte de la situation de chaque personne. Nous avons des considérations sérieuses à discuter avec chaque parent et élève. Le conseil doit avoir tous les éléments en main pour réétudier la situation», peut-on lire dans ce courriel.

Cette démarche a été réclamée par le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, qui veut s’assurer que la rentrée se fasse de façon sécuritaire au Séminaire des Pères Maristes.

Mais la mère d’une des victimes croit qu’elle arrive trop tard. Elle a d’ailleurs confié à TVA Nouvelles avoir refusé cette rencontre avec la direction.

Elle dit avoir exprimé à plusieurs reprises son point de vue à l’effet que les six présumés agresseurs, qui font l’objet d’une enquête de la police, doivent être exclus de l’école.

Selon l’instigatrice de la pétition pour l’expulsion des six élèves, les jeunes victimes pourraient être très affectées si elles recroisent les jeunes hommes à l’école.

Le ministre de l’Éducation a demandé à l’institution d’enseignement de lui fournir un plan d’action d’ici le 20 août.