/news/politics

Québec 2018

«Un objectif secret» en déclenchant les élections le 23 août?

TVA Nouvelles

Foi de l’analyste de «La Joute» Antoine Robitaille, la décision de Philippe Couillard de déclencher des élections le 23 août comporte plusieurs objectifs, mais aussi des risques pour le Parti libéral du Québec.

Il y a sans doute un objectif secret. C’est-à-dire plus que François Legault va parler, plus il va trébucher», mentionne M. Robitaille. «C’est assez clair que c’est un des paris.»

À LIRE ÉGALEMENT

Le Québec sera en élection dès le 23 août

Le jouteur souligne la longue campagne fédérale de 2015 déclenchée par le premier ministre de l’époque Stephen Harper. «Cela n’a pas été une bonne idée. Le gouvernement en place quand il est le plus longtemps en campagne fait face à plusieurs questions difficiles. Il y a ce risque là», rappelle-t-il.

Au cours de la prochaine campagne, il y aura beaucoup de débats à Montréal, dont celui à TVA. «Ça forçait les autobus des chefs à rester à Montréal. Il manquait de jours pour faire certaines régions que le Parti libéral du Québec veut conquérir, où il croit avoir des chances», poursuit l’analyste de l’émission politique «La Joute».  

La CAQ sous-estimée?

Lors de la dernière campagne électorale provinciale, la Coalition avenir Québec avait remonté dans les intentions de vote deux semaines avant le scrutin. Le parti de François Legault croit que le Parti libéral du Québec sous-estime le parti.

«S’il y avait eu plus de semaines (à la campagne de 2014), ça aurait été mieux», mentionne M. Robitaille.

Dans l’ensemble, ce sont tous les partis politiques qui se réjouissent d’un déclenchement hâtif, selon le jouteur.

Les Québécois seront appelés aux urnes le 1er octobre.

Ne manquez pas la première émission de «La Joute», animée par Paul Larocque, lundi, dès 15 heures, sur les ondes de LCN.