/news/currentevents

Deux victimes formaient un couple

Fredericton : abattus avant leur séjour d’amoureux

Hugo Duchaine

Deux victimes de la fusillade de Fredericton formaient un couple depuis peu et s’apprêtaient à partir en amoureux pour la fin de semaine quand ils ont péri sous les balles d’un tireur.

À LIRE ÉGALEMENT

Le tireur n'est pas connu des proches des victimes

L’identité des quatre victimes dévoilée, le présumé tireur accusé

«Il venait de reprendre sa vie en main, il était heureux, il passait plus de temps avec ses enfants, et voilà qu’il se fait tuer [...] Il ne méritait pas ça», rage en retenant ses larmes l’ex-conjointe de Donnie Robichaud, Melissa Crossman.

L’homme de 42 ans est l’une des quatre victimes de la fusillade de vendredi, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Sa nouvelle copine, Bobbie Lee Wright, âgée de 32 ans, et deux policiers ont aussi été abattus.

Samedi, Matthew Vincent Raymond, âgé de 48 ans, a été accusé de meurtre prémédité. Les policiers précisent que l’enquête se poursuit et gardent le silence absolu sur les possibles motifs du présumé tireur.

​L’accusé a toujours semblé «parfaitement normal» à la responsable administrative de l’immeuble où il vivait. «Il était toujours de bonne humeur, il n’était définitivement pas le genre de personne que j’aurais cru capable de faire une telle chose», précise Judith Aguilar, qui le voyait lorsqu’il payait son loyer.

Relation récente

Mélissa Crossman, qui a partagé sa vie pendant plus de 20 ans avec Donnie Robichaud, a confié que Bonnie Lee Wright et lui remplissaient leur voiture à l’extérieur lorsqu’ils se sont fait tirer dessus. Ils prévoyaient partir pour un week-end en amoureux, poursuit-elle.

La relation entre Donnie Robichaud et Bonnie Lee Wright était naissante, selon leurs proches. D’ailleurs, leur page Facebook mentionne qu’ils étaient ensemble depuis à peine plus d’une semaine.

Hugo Duchaine et Photos Facebook

Donnie Robichaud, un musicien qui travaillait aussi dans un garage, n’habitait dans l’immeuble à logements de la promenade Brookside, où s’est produit le drame, que depuis quelques mois.

Il était père de trois enfants, une fille adulte et deux garçons adolescents qui lui ressemblent «tout craché», selon son ex-conjointe.

«Nous avons grandi ensemble [...] C’était quelqu’un sur qui compter. Je me sens perdu sans lui», a raconté sous le choc son cousin, Sean Callahan.

Pour sa part, l’ex-conjoint de Bobbie Lee Wright s’expliquait encore très mal l’assassinat de celle-ci. Kelly Moses dit qu’ils s’étaient séparés il y a seulement deux mois.

«Elle était heureuse», dit-il à propos de ses derniers échanges avec celle qu’il décrit comme «une femme merveilleuse et très aimable». Elle était préposée aux soins à domicile et prenait soin de personnes âgées.

Les proches des deux policiers tués en service pendant la fusillade ont aussi tenu à offrir leurs condoléances aux autres victimes, maintenant que leur identité avait été dévoilée.

De tout cœur

«Je suis de tout cœur avec les autres familles durement touchées par cette tragédie», a affirmé dans une déclaration la conjointe du policier Robb Costello, Jackie Steeves.

«Il était mon âme sœur, mon meilleur ami et la lumière de ma vie [...] Je ne peux même pas commencer à imaginer ma vie sans lui», a-t-elle aussi dit.

Le travail de policier était une passion, autant pour lui que pour sa collègue Sara Burns, qui a elle aussi péri sous les balles du tireur, vendredi.

Leurs proches, qui disent avoir reçu des milliers de messages de soutien de partout au pays, remercient la population.

Dans la même catégorie