/regional/quebec/quebec

118 km de vélo

Une réussite sur toute la ligne pour la 10e édition du GranFondo

Anthony Toupin | Agence QMI

La 10e édition du Granfondo Garneau-Québecor aura mis le sourire aux lèvres à plus d’un à la ligne d’arrivée, dimanche.

C’est tout près de 1700 cyclistes qui étaient sur la ligne de départ au Centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières, dimanche matin, afin de parcourir 118 km en direction de Saint-Augustin-de-Desmaures. Les participants ont pédalé pendant de bonnes heures sur un adorable parcours longeant le fleuve Saint-Laurent via la route 138 et le Chemin du Roy.

Tout juste avant le départ officiel, Louis Garneau, qui a été victime d’une violente chute il y a trois semaines, a averti les participants qu’il allait seulement pédaler 10 km, mais avec sa combativité et son vouloir, il a finalement parcouru 20 km, une nouvelle qui ne devrait pas plaire à sa mère.

«Je voulais prendre le départ avec toute la fébrilité qu’il y avait. Ça roulait bien. J’avais les yeux pleins d’eau ce matin parce que j’étais tellement content d’être en santé. J’ai pris une leçon de l’accident, je vais être encore plus prudent à l’avenir», a expliqué l’organisateur de l’événement.

Le premier peloton, composé de cyclistes assez expérimentés, est arrivé dans les alentours de 12 h 30 devant une foule bruyante. Ce groupe avait un enjeu puisqu’il s’agissait d’une course contre la montre contrairement aux autres pelotons. C’est finalement Joël Gagné, de Charlesbourg, qui a été le plus rapide de la journée.

Au final, tout le monde a eu du plaisir. «Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je n’ai jamais roulé en peloton et j’ai encore moins participé à un événement en tant que cycliste. Tout le monde était de bonne humeur. Je voulais avoir du fun aujourd’hui et c’est ça que j’ai eu», a pour sa part lancé l’animateur de TVA Sports, Dave Morissette.

Une bourse pour Kim Boutin

Quelques minutes après la remise des trophées, Louis Garneau ainsi que le président et chef de la direction chez Québecor, Pierre Karl Peladeau, attendait la patineuse de vitesse Kim Boutin avec une bourse de 18 000$ entre les mains. La Québécoise a eu quelques larmes au visage lors de l’annonce sur le podium.

«Je suis très émotive. C’est vraiment une belle générosité et j’apprécie vraiment ce geste. On travaille fort et je pense que d’être reconnu pour ce qu’on fait, ça fait du bien», s’est exclamé la gagnante de deux médailles de bronze et d’une d’argent aux derniers Jeux olympiques de Pyeongchang.

Les profits amassés iront à la fondation des petits frères qui consiste à accueillir et accompagner les personnes âgées qui sont seules, afin de contrer leur isolement, en créant autour d’elles une famille engagée et fidèle jusqu’à la fin de leur vie. Depuis sa création par Louis Garneau en 2009, le Granfondo est très engagé dans sa communauté pour soutenir l’organisme Les Petits Frères. En neuf ans, c’est une importante somme de 530 000 $ qui a été remise à cet organisme.

Dans la même catégorie