/news/culture

Le comédien Albert Millaire est décédé

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

Le comédien Albert Millaire est décédé, a fait savoir l’Agence Premier Rôle, qui le représentait, mercredi.

«Mercredi après-midi, ce grand homme de théâtre nous a quittés, paisiblement, à la maison, entouré de ses proches, à l’âge de 83 ans. Jusqu’aux dernières minutes avant son départ, il parlait de théâtre avec passion, de ses souvenirs d’une vie bien remplie par ce travail qui le comblait, ainsi que de ses grandes amitiés avec ses compagnons comédiens», a-t-on souligné dans un communiqué.

La cause du décès n’a pas été précisée par l’agence, qui a mentionné que plus d’informations devraient être connues plus tard.

Albert Millaire, né à Montréal le 18 janvier 1935, a connu une carrière qui s’est étendue sur plus d’une soixantaine d’années, en français comme en anglais.

L’homme s’est démarqué grâce à sa voix caractéristique, son amour de la langue française et sa prestance altière.

 

Acteur, auteur, metteur en scène et narrateur, Albert Millaire a touché à toutes les sphères de son art, à la télévision, au théâtre, au cinéma et dans des télé-théâtres.

Il s’est en outre consacré à l’opéra, aux comédies musicales et à la poésie. Il a été invité à titre de metteur en scène et comédien au Festival shakespearien de Stratford, en Ontario, pendant cinq saisons.

Dans ses projets musicaux, Albert Millaire a collaboré avec de grands noms tels Charles Dutoit et Kent Nagano. Depuis plusieurs années, il oeuvrait avec la Sinfonia Lanaudière et son chef, Maestro Stéphane Laforest.

Albert Millaire avait reçu des doctorats honorifiques de l’Université Bishop’s et de l’Université de Montréal, et la Médaille du gouverneur général du Canada pour les Arts du spectacle.

Il a en outre été sacré Chevalier de l'Ordre de la Pléiade, Chevalier de l'Ordre national du Québec et Compagnon de l'Ordre du Canada.

Au début des années 2000, Albert Millaire avait combattu un cancer de l’œsophage.

Albert Millaire est notamment le père de l’artiste multidisciplinaire Anne Millaire et grand-père du fils de cette dernière, Frédéric Millaire-Zouvi, également comédien et fils d’Alain Zouvi.

Les détails à propos des funérailles et d’un hommage qui lui sera rendu au Théâtre du Nouveau Monde (TNM) seront connus ultérieurement.

La carrière d’Albert Millaire

À la télévision, il a tenu des rôles, entre autres, dans «D’Iberville», «Quelle famille!», «Grand-Papa», «Le sorcier», «Juliette Pomerleau», «L’héritière de Grande Ourse» et «Le cœur a ses raisons».

En 1987, il personnifiait Sir Wilfrid Laurier dans la minisérie biographique «Laurier», à Radio-Canada.

Il a remporté le trophée Gémeaux du Meilleur rôle de soutien masculin dans un téléroman pour sa prestation dans «Mémoires vives», en 2014.

Il a popularisé la phrase «Clorets, c’est plus que du bonbon», lorsqu’il était la tête d’affiche de la publicité du rafraichisseur d’haleine Clorets. Albert Millaire a aussi été porte-parole des lunetteries New Look.

Au grand écran, il a figuré au générique d’une dizaine de films, dont «Le maître du Pérou», «Aurore», «J’en suis», «L’enfant prodige» et «Sur le seuil».

Au théâtre, on a pu apprécier son talent dans des pièces comme «Tartuffe», «Hamlet», «Le Misanthrope», «Le Mariage de Figaro», et plusieurs autres relectures de classiques ou créations contemporaines.

En 2017, il présentait toujours son spectacle solo «Mes amours de personnages», dans lequel il récitait des morceaux de textes de personnages incarnés au cours de sa vie sur scène.