/finance/homepage

Postes Canada pourrait toucher 17 millions $ par an

Pascal Dugas Bourdon | Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La livraison à domicile du cannabis récréatif rapportera quelque 17 millions $ annuellement à Postes Canada pour le Québec uniquement.

C’est du moins l’estimation qu’a faite la Société des alcools du Québec (SAQ), qui a récemment octroyé le contrat de trois ans pour la livraison du cannabis récréatif à Postes Canada pour un montant estimé à 52 millions $.

Bien entendu, la somme réelle que touchera la société de la Couronne dépend du nombre de colis qu’elle devra effectivement livrer. La SAQ estime qu’entre 20 000 et 30 000 colis de cannabis seront expédiés chaque semaine.

«On fait des projections, on se documente le plus possible, mais c’est difficile [d’arriver à un nombre exact]», a reconnu le porte-parole de SAQ, Mathieu Gaudreault.

Puisque les consommateurs pourront commander un maximum de 30 grammes à la fois, on peut s’attendre à ce que le coût soit fixe pour chacun des envois.

Cinq entreprises dans la course

Par ailleurs, l’Agence QMI a appris que quatre autres entreprises avaient tenté, en mai dernier, d’obtenir le lucratif contrat, mais sans succès. FedEx, Purolator, Traffic Tech et Metro Logistics ont toutes soumissionnées, mais la SAQ a refusé d’indiquer le montant proposé par chacune d’elle, ni si leur candidature était conforme.

Parce que la SAQ est une société d’État à vocation commerciale, elle n’est pas tenue, selon la loi, de divulguer ces informations.

La société d’État avait eu besoin de deux mois et demi pour octroyer ce contrat, considérant que la date limite pour soumissionner était le 4 mai dernier, et que le contrat a été décerné à la fin juillet.

Selon l’appel d’offres publié en avril dernier, Postes Canada devra être en mesure de livrer le cannabis dans un délai maximum de 48 heures suivant la cueillette à un centre de distribution de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

De plus, la personne qui prendra possession du colis sera cartée par un agent de Postes Canada pour s’assurer qu’elle a au moins 18 ans.

L’achat de cannabis par la poste comme dans les magasins de la SQDC sera légal au Canada, le 17 octobre prochain.

Dans la même catégorie