/news/elections

Bourdon à la Santé, Barrette au Conseil du trésor, annonce Couillard

Marc-André Gagnon | Agence QMI

 - Agence QMI

Malgré le flirt controversé de l’ex-PDG du CHU de Québec d’abord avec le PQ, puis la CAQ, le chef libéral Philippe Couillard souhaite confier le ministère de la Santé à Gertrude Bourdon, candidate du PLQ dans Jean-Lesage.

 

Le premier ministre sortant en a fait l’annonce à l’Arboretum du Domaine de Maizerets, dans le secteur D’Estimauville de la ville de Québec, en présence du ministre sortant de la Santé, Gaétan Barrette.

«Bienvenue dans l'équipe du Parti libéral du Québec», a déclaré M. Couillard.

«J'ai été profondément inspirée par les valeurs du Parti libéral du Québec et ç'a m'a amenée à faire le saut», a indiqué à son tour Mme Bourdon, qui tentera ainsi de succéder au député libéral André Drolet, qui ne sollicite pas de nouveau mandat.

M. Couillard a du même coup confirmé la rumeur qui circulait depuis vendredi midi, voulant que Gaétan Barrette obtienne la présidence du Conseil du trésor, advenant la réélection des libéraux au gouvernement.

Candidature controversée

L’arrivée en politique de Mme Bourdon a fait couler beaucoup d’encre depuis une semaine. Alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) croyait l’avoir convaincu de se présenter dans le comté de Charlesbourg, elle s’est finalement rendue chez François Legault pour lui annoncer qu’elle ne se présenterait pas avec son équipe.

«Je n’étais pas en négociations avec personne. J’étais en échange, j’étais en discussion», s'est-elle défendue, affirmant ne pas vouloir entrer dans les détails de ses «conversations privées». «Quand on a des conversations privées, c’est privé.»

Selon ce qui a été rapporté, Mme Bourdon aurait notamment tenté de marchander sa candidature en exigeant que la CAQ abandonne sa promesse de renégocier l’entente avec les médecins spécialistes. Elle aurait également demandé à ce qu’un éventuel gouvernement de la CAQ réinvestisse 8 % par année en santé.

Aussitôt la candidature de Mme Bourdon sous la bannière libérale éventée dans les médias, la députée péquiste Agnès Maltais a révélé cette semaine qu’elle avait personnellement rencontré Mme Bourdon, en début d’année.

«Mon parti, de toute façon, c’est le Parti québécois. Jamais je n’irai à la CAQ», aurait alors confié la présidente-directrice générale du CHU de Québec-Université Laval à Mme Maltais.

Il semble que Mme Bourdon ait aussi songé à se présenter pour le Parti québécois en 2014, à l’époque du gouvernement de Pauline Marois.

Qui est Gertrude Bourdon?

-  Âgée de 63 ans

-  Diplômée du Cégep Limoilou et de l’École nationale d’administration publique

-  Elle a débuté sa formation comme infirmière,

-  est devenue infirmière-chef en pédiatrie au CHUL en 1990,

-  a occupé différents postes de direction au CHU de Québec au début des années 2000

-  a été nommée au poste de directrice générale en 2009, puis à celui de PDG en 2015,

-  a été décorée de l’Ordre du Canada en juillet dernier.

Dans la même catégorie