/news/elections

La CAQ veut remplacer les CHSLD par des maisons des aînés

Charles Lecavalier | Agence QMI

La CAQ veut remplacer les CHSLD «que tout le monde redoute» par des maisons des aînés, un concept de logements «à dimension humaine» avec des services de meilleure qualité.

«On va maintenant avoir un nouveau modèle beaucoup plus humain qu’on va appeler les maisons des ainés. C’est un concept qui vient remplacer celui des CHSLD qui est dépassé et à repenser», a lancé François Legault vendredi lors d’un point de presse à Salaberry-de-Valleyfield, dans la circonscription péquiste de Beauharnois.

 

«Le concept architectural va être complètement revu. Ça ne sera pas nécessairement le même modèle partout, mais ça va toujours être entre 70 et 130 places maximum dans des unités plus petites qui vont ressembler plus à la vie de tous les jours. Des chambres plus grandes et climatisées, des repas qui vont être meilleurs, des soins d’hygiène qui vont être adaptés aux besoins de chaque personne», a lancé le chef caquiste, qui courtise le vote des personnes âgées.

Youtube

 

La phase 1 du projet est estimé à un milliard de dollars pour construire 30 complexes d’habitation. Toutes les chambres doivent être climatisées et il y aura des aires de circulation «sécuritaires et verdoyantes» entre chacune des unités d’habitation d’un complexe.

Dans un premier mandat, la CAQ «entamera une consultation exhaustive auprès des usagers, du personnel et des architectes pour construire une trentaine de maisons des aînés». François Legault estime que ces établissements permettront d’éliminer la liste d’attente de 2600 personnes qui attendent présentement une place en CHSLD.

Ces maisons pour aînés auront un budget de dépenses de fonctionnement de 15% supérieur aux CHSLD actuels pour «avoir le personnel suffisant pour répondre aux besoins de chaque résidant».

 

«C’est sûr qu’en ayant des chambres plus grandes, il va y avoir de meilleurs services dans les maisons pour aînés. Ce n’est pas pensable de construire des maisons des aînés pour tout le monde dans les quatre prochaines années. C’est pour ça qu’on parle d’un projet d’une génération», a-t-il ajouté.

Les résidants de CHSLD auront aussi droit à un «rehaussement du budget» dans une prochaine annonce, a ajouté M. Legault. Il estime qu’il faudra attendre en 2038 pour convertir l’ensemble des places existantes en CHSLD.

Dans une vidéo préparée par la CAQ, on peut voir des images de grands édifices en briques avec de grandes fenêtres qui sont séparés par des parcs. Une narratrice parle d’un «milieu de vie chaleureux, paisible et confortable». Il ne s’agit que d’un concept architectural et que d’autres seront étudiés, a dit M. Legault.

 

La CAQ estime que ces «maisons des aînés» vont faire cesser «les histoires de repas à rabais, de limitation du nombre de bains donnés chaque semaine, de chambres trop petites et étouffantes». La première phase devrait coûter, selon la CAQ, 1 milliard de dollars en immobilisations, et 245 millions de dollars par année en dépenses d’exploitation.

Le chef libéral Philippe Couillard a critiqué cette annonce en affirmant que les nouveaux CHSLD en construction répondent déjà aux normes proposées par M. Legault et que 90 % des établissements ont au moins une salle climatisée.

Premier mandat

- 30 maisons des ainés

- 1 milliard de dollars en construction

- 245 millions de dollars en dépenses annuelles d’exploitation

- Plus d’espace

- Lieux climatisés

- Repas de bonne qualité

- Plus de personnel

Legault change de cap en raison du «réchauffement de la planète»

Les maisons des aînés proposées par François Legault seront climatisées, une option que le chef caquiste avait écartée en 2002 lorsqu’il était ministre de la Santé du Parti québécois car les canicules étaient moins longues, selon lui.

«On a des canicules qui durent plus longtemps, qui sont plus nombreuses», a indiqué M. Legault vendredi lors d’un point de presse à Salaberry-de-Valleyfiled où il annonçait son concept de maison des aînés. M. Legault ne croit pas qu’il a commis d’erreur à l’époque.

Il ne pouvait pas prévoir «le réchauffement de la planète».

Alors ministre de la Santé du gouvernement de Bernard Landry, il estimait que la climatisation de tous les CHSLD serait trop coûteuse. Aujourd’hui, il reconnaît qu’il y a une «urgence» pour que tous ces centres de soin soient munis au minimum d’une salle commune climatisée d’ici «l’été prochain».

Le député et candidat dans la circonscription de Lévis François Paradis s’est porté à la défense de son chef.

«M. Legault en 2002 a pris une décision dans le contexte de 2002. Il y a 16 ans qui se sont passés. Nos aînés sont en CHSLD maintenant avec un état de vulnérabilité plus important, les gens vivent plus longtemps, il y a des conditions de vie qui doivent être revues». Près de 150 millions de dollars ont été prévus par le gouvernement libéral pour mettre à jour les infrastructures des CHSLD.

La CAQ a indiqué qu'elle maintiendrait ces budgets.

Dans la même catégorie