/news/society

Les mythes du trouble de l’attention

Tout ce qui bouge n’est pas TDAH!

TVA Nouvelles

Les diagnostics de trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ont augmenté au cours des dernières années au Canada et littéralement explosés au Québec chez les jeunes. Les statistiques préoccupent le pédiatre Guy Falardeau qui a écrit le livre «Tout ce qui bouge n’est pas TDAH» afin de mieux déceler les problèmes des enfants et les soigner.

«Au Québec, il y a beaucoup trop de diagnostics. Selon les statistiques, 14,5% des adolescents prennent des médicaments alors que c’est 4,2% dans le reste du Canada. On ne peut pas avoir trois fois plus de TDAH que dans le reste du pays», appuie le pédiatre en entrevue avec Denis Lévesque.

D’autres choses qu’un déficit du trouble de l’attention peuvent expliquer le comportement de l’enfant ou de l’adolescent, expose Guy Falardeau.

«Un enfant peut être anxieux ou avoir des problèmes familiaux et être agité à cause de ça, être plus inattentif et ne pas avoir un vrai TDAH. S’il prend des médicaments, l’enfant bouge moins, est plus attentif, écoute plus, a de meilleures notes. Conclusion, c’était un TDAH et plein de médecins m’obstinent alors que ce n'est pas le cas», formule le pédiatre.

Écoutez son entrevue intégrale dans la vidéo ci-haut.