/regional/quebec/chaudiereappalaches

Catégorie F2

La municipalité de Saint-Julien frappée par une tornade

Elisa Cloutier

 - Agence QMI

La tornade de force 2 qui a complètement pulvérisé une maison mobile à Saint-Julien dans Chaudière-Appalaches est d’une intensité «plutôt rare» au Québec, selon Environnement Canada.

«On en rapporte environ cinq ou six par année au Québec», a indiqué le météorologue Alexandre Parent. La majorité des tornades observées en province sont de catégorie 0 à 1, a-t-il précisé. «Une tornade de force EF3, je dirais que c’est exceptionnel», a-t-il poursuivi.

Environnement Canada précise que des vents soufflant entre 180 et 220 km/h ont été enregistrés mercredi à Saint-Julien. «Sur la trajectoire, où la tornade a été le plus intense, près de 95 % des arbres sont cassés ou déracinés. Et ce sont des arbres de 20 à 30 centimètres de diamètre», a observé le météorologue, qui s’est rendu sur les lieux afin d’analyser l’étendue des dégâts.

M. Parent ajoute que le corridor touché atteint plusieurs kilomètres de long et près de 200 mètres de large.

Opération nettoyage

Les résidents de la municipalité de 400 âmes s’affairaient au nettoyage des routes jeudi, alors que plusieurs étaient toujours inaccessibles en raison d’arbres et de fils électriques tombés au sol. «J’ai trois bucherons avec moi pour ramasser les dégâts et les arbres. Mais surtout, il faut redonner le courant aux citoyens», a indiqué l’inspecteur municipal Éric Faucher, visiblement débordé.

Dommages importants

Selon lui, il est encore trop tôt pour chiffrer les dommages, qui seront «immenses», a-t-il assuré. «Ce sont des terres à bois qui ont été détruites. Il y en a un qui avait 8000 entailles sur son érablière et il lui en reste 1500», a énuméré l’inspecteur.

Lors du passage du «Journal de Québec» mercredi, plusieurs résidents estimaient leurs dommages à plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Campagne de sociofinancement

De son côté, la famille Boissonneault a mis sur pied une campagne de sociofinancement pour aider le couple qui a vu sa maison être anéantie par la tornade. La résidence n’était pas assurée. «Cette catastrophe nous laissant sans domicile et sans rien du tout nous force à demander votre aide, car cette maison n’est qu’un tas de débris», est-il indiqué sur le site OneDollarGift (https://www.onedollargift.com/ca-fr/Reve-Se-relever-de-cette-tornade-31347)

«Des commerçants sont venus aider. Nous sommes en train de chercher un motorisé pour pouvoir y habiter et laisser notre maison à M. et Mme Boissonneault qui ont tout perdu», a indiqué Julie Belgrade, amie de la famille sinistrée qui a lancé la campagne.

Aucune aide financière aux résidents

De son côté, le ministère de la Sécurité publique a précisé qu’aucune aide financière ne sera accordée aux résidents, puisque «les dommages à un bâtiment résultants de vents violents sont assurables, donc non admissibles au Programme général d'aide financière lors de sinistres réels ou imminents», a indiqué le porte-parole Patrick Harvey.

«Le programme prévoit néanmoins une aide financière pour les municipalités ayant déployé des mesures d’intervention ou de rétablissement ou dont les biens essentiels ont subi des dommages lors d’un sinistre», a-t-il ajouté.

Catégories de tornades

• EF0 : Vents de 105 à 140 km/h – dommages légers

• EF1 : Vents de 140 à 180 km/h – dommages modérés

•EF2 : Vents de 180 à 220 km/h – dommages considérables

• EF3 : Vents de 220 à 270 km/h – dommages sévères

• EF4 : Vents de 270 à 320 km/h – dommages dévastateurs

• EF5 : Vents de plus de 320 km/h – dommages extrêmes

Dans la même catégorie