/regional/montreal/montreal

Rentrée scolaire

Les offres d’emploi très franches de la CSDM

TVA Nouvelles

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a fait preuve de franchise dans la publication de ses dernières offres d’emploi. Il y a d'ailleurs 147 pages de postes à combler.

«Milieu défavorisé, multiethnique, possibilité de local sans fenêtre» à l’école Alice-Parizeau, «école en surpopulation et en milieu allophone» à l’école Marc-Favreau ou encore «milieu exigeant demandant une très bonne capacité d’adaptation et d’engagement» à l’école Le Vitrail, voilà ce que les professeurs postulants peuvent lire sur le site d’emploi de la CSDM.

Même si ces descriptions font réagir, certains des postes proposés ont été comblés dans les derniers jours.

«On est vraiment dans de l’anti-séduction. Je ne vois pas, en dehors d’un réinvestissement massif en éducation, comment on peut s’en sortir», explique la commissaire indépendante à la CSDM, Violaine Cousineau.

Du côté de la Commission, on dit avoir opté pour ce type d’affichage pour être transparent et pour s’assurer qu’il y ait le moins possible de changement au sein du corps professoral pendant l’année.

«C’est vrai que les profs vont cohabiter avec des services de garde, c’est vrai qu’ils n’auront pas leur local à l’heure du dîner. Ce n’est vraiment pas drôle actuellement dans le réseau (...) Et je ne vois pas non plus comment procéder autrement sans risquer de mentir et de dorer indûment la pilule», fait savoir M. Cousineau.

La CSDM nous a indiqué vouloir faire connaître les réalités des établissements à ceux qui postulent pour éviter les désistements et les remplacements à répétition en cours d'année. L'objectif: assurer une stabilité pour les enfants.