/news/elections

Loi 202 proposée par le PQ

Tous les immigrants devront parler français avant leur admission, dit Lisée

Agence QMI

Le chef péquiste Jean-François Lisée a réitéré samedi son intention d’exiger que 100% des immigrants admis en sol québécois aient une connaissance «suffisante» du français.

Cette nouvelle condition serait incluse dans une éventuelle loi 202, soit la suite de la loi 101, a expliqué le Parti québécois (PQ), par communiqué, samedi.

À LIRE ÉGALEMENT

Session en français obligatoire pour les étudiants anglophones au cégep

Confusion au PQ sur le port des signes religieux

Advenant qu’il forme le gouvernement, le PQ voudrait également étendre les principes de la loi 101 aux entreprises qui ont entre 25 et 100 employés.

Il obligerait aussi les finissants québécois des cégeps et universités anglophones à détenir une bonne connaissance du français avant de recevoir leur diplôme.

Ces engagements avaient déjà été présentés lors d’une conférence de presse, en août 2017.

Dans la même catégorie