/news/elections

Couillard en rajoute sur le cadre financier de la CAQ

Jugeant que les critiques de Carlos Leitao sur le cadre financier de la CAQ n’ont pas trouvé suffisamment écho, le chef libéral Philippe Couillard en a rajouté une couche, dimanche matin, lors d’une annonce sur les proches aidants.

«Ce n’est pas le bon plan, ce n’est pas le bon cadre, il faut refaire ses devoirs et présenter s’il vous plait un véritable cadre financier, ce que nous ferons avant le débat (prévu jeudi prochain)», a déclaré le chef libéral, dont la moitié de son allocution prononcée devant une résidence pour aînés du secteur Cap-de-Madeleine a été consacrée à l'attaque du cadre financier dévoilé la veille par François Legault.

«Comme je l’ai dit hier, c’est un exercice rapide, un peu brouillon, un exercice à refaire, a répété le chef libéral. Si on regarde les piliers sur lesquels repose ce cadre financier, il repose entièrement sur des hypothèses.»

Des hypothèses

La première hypothèse, a relevé M. Couillard, est celle de la relance économique qu’il croit que la CAQ surestime, et cela même si son propre gouvernement l’a souvent sous-estimé dans ses prévisions budgétaires. À preuve, le surplus budgétaire de près d’un milliard $ constaté par la vérificatrice générale avant le déclenchement de la campagne électorale.

Le premier ministre a aussi reproché au plan de la CAQ d’offrir peu détails sur les économies de 4 milliards $ que François Legault croit être en mesure de réaliser au cours des quatre prochaines années.

«Quels services seront coupés, combien de personnes seront-elles mises à pied et tout ça bien sûr n’est pas détaillé dans le cadre financier», a déploré M. Couillard.

«Pas très crédible »

Le chef libéral déplore également que la plupart des engagements de la CAQ, tels que l’Internet en région, le soutien promis aux enseignants, le financement compensatoire pour le stationnement dans les hôpitaux, la francisation des immigrants, les Maisons des aînés et les maternelles quatre ans ne figurent nulle part dans le cadre financier caquiste.

Même chose pour l’argent que la CAQ croit être en mesure de récupérer en renégociant l’entente avec les médecins spécialistes. «Un recul majeur», selon le chef du PLQ.

«Lorsqu’on base un cadre financier sur la relance économique, alors qu’elle est déjà bonne la croissance économique au Québec, et qu’en même temps on propose la mesure la plus anti-économique qu’un parti ait présenté au cours des dernières années, soit la diminution de l’accueil de nouveaux travailleurs, ce n’est pas très crédible», a dit M. Couillard.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.