/news/elections

Lisée appelle au vote stratégique

Patrick Bellerose | Journal de Québec

Quelques jours à peine après avoir affirmé que l’appel de François Legault au vote stratégique témoignait d’une «panique» dans le camp caquiste, Jean-François Lisée a invité mardi les électeurs de Québec solidaire à ne pas diviser le vote progressiste.

«Il faut empêcher la CAQ ou les libéraux de prendre le pouvoir et que tous les progressistes votent pour le parti de gouvernement le plus progressiste en Amérique du Nord, ça c’est le Parti québécois», a plaidé le chef péquiste en clôture d’un débat local dans sa circonscription de Rosemont mardi soir.

Il avait fait un plaidoyer similaire en avant-midi devant un parterre d’étudiants de l’Université de Montréal.

En point de presse après le débat, Jean-François Lisée a réfuté le parallèle avec François Legault, qui a appelé la semaine dernière ses «amis souverainistes» à voter pour la CAQ afin de bloquer la route aux libéraux.

Le chef péquiste affirme tenir un discours similaire depuis sa course à la chefferie il y a deux ans. «À chaque fois que je suis dans un lieu où il y a des électeurs de Québec solidaire qui sont à l’écoute, je fais cet appel», a-t-il fait valoir.

Un sondage Léger / Le Devoir paru mardi matin démontre une hausse de trois points pour Québec solidaire, tandis que le Parti québécois gagne deux points.

Également présent au débat mardi, le candidat de Québec solidaire dans Rosemont, Vincent Marissal, a qualifié cet appel au vote stratégique d’«un peu méprisant pour l’intelligence des électeurs, de dire aux gens ‘‘vous allez gaspiller votre vote’’.» Un tel appel aussi tôt dans la campagne électorale, «généralement, ce n’est pas un signe de confiance», estime-t-il.

Dans la même catégorie