/finance/homepage

Les Beaudoin-Bombardier passent à la caisse

Philippe Orfali | Agence QMI

Le groupe dont fait partie Laurent Beaudoin (photo) pourrait empocher jusqu’à 565 millions de dollars en vendant des actions de BRP.

archives, Philippe Orfali

Le groupe dont fait partie Laurent Beaudoin (photo) pourrait empocher jusqu’à 565 millions de dollars en vendant des actions de BRP.

L’époustouflante performance de Bombardier Produits Récréatifs (BRP) a poussé ses plus importants actionnaires à mettre en vente 8,7 millions d’actions, hier. Mais l’opération pourrait avoir des conséquences néfastes, puisque le titre a dégringolé de 8 % à la suite de l’annonce.

Le Groupe Beaudier, le véhicule d’investissement de la famille Beaudoin-Bombardier, et Bain Capital, qui détiennent ensemble 58 millions d’actions à vote multiple dans BRP, ont annoncé hier qu’ils convertiront une partie de leurs parts en mettant en circulation à la Bourse américaine près de 8,7 millions d’actions à droit de vote subalterne.

Les deux groupes ont déjà vendu pour 14,8 millions d’actions en avril, ce qui leur avait rapporté pas moins 784 millions $.

Cette nouvelle opération, qui survient alors que l’action de BRP (TSX: DOO) atteignait un sommet historique, pourrait maintenant permettre aux deux groupes d’investisseurs d’empocher près d’un demi-milliard $ en argent comptant.

La valeur du titre de BRP a en effet augmenté de plus de 150 % depuis 2017, la journée de lundi marquant un record alors que l’action valait près de 65 $. En 2018 uniquement, l’action a gagné près de 40 %.

Les actions à droit de vote subalterne de BRP sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto (le TSX) sous le symbole «DOO». BRP a présenté une demande d’inscription de ses actions à droit de vote subalterne à la cote du Nasdaq Global Select Market aux États‐Unis, sous le symbole «DOOO».

«BRP a décidé de s’inscrire au NASDAQ afin de nous permettre d’élargir notre base d’actionnaires auprès des investisseurs institutionnels américains et améliorer l’accès aux investisseurs de détail américains», a précisé Sébastien Martel, chef de la direction financière de BRP, dans un courriel.

Toujours majoritaires

Avant la transaction qui devrait être complétée au cours des prochaines semaines, Beaudier détient 52 % des actions et 48 % des votes, tandis que Bain Capital est propriétaire d’environ 40 % des actions et de 37 % des votes.

Après celle-ci, l’actionnariat de BRP sera détenu à 29 % par Beaudier, mais le groupe détiendra toujours 45 % des votes. Bain Capital conservera 22 % des actions et 35 % des votes.

C’est peut-être en partie ce qui explique que l’action ait perdu 8 % de sa valeur à la suite de l’annonce, au moment où le cycle haussier montre des signes d’essoufflement. Mais cette baisse soudaine, aussi importante soit-elle, n’a eu pour effet que de ramener l’action à sa valeur du mois d’août.

BRP

Siège social: Valcourt

Employés: 10 350

Pays: 100

Création: 2003, à la suite de la vente de cette division de Bombardier à un groupe dirigé par les héritiers du fondateur.

Dans la même catégorie