/news/elections

Santé

Les partis tirent à boulets rouges sur les libéraux à Sherbrooke

Isabelle Dorais

 - TVA Nouvelles

Les adversaires politiques du ministre et député sortant de Sherbrooke Luc Fortin tirent à boulets rouges sur les libéraux sur la question des départs volontaires en santé.

Mardi, deux préposées aux bénéficiaires ont confié à TVA Nouvelles vivre des moments plus que difficiles dans les CHSLD de Sherbrooke.

Selon des chiffres rendus publics par le syndicat des préposées aux bénéficiaires, 213 travailleurs ont quitté leur poste depuis janvier dernier. Plus de la moitié des démissions serait attribuable aux mauvaises conditions de travail.

Les révélations de TVA Nouvelles ont forcé mercredi les candidats dans Sherbrooke à révéler leur plan en santé.

«Oui, il y a une situation difficile actuellement pour le personnel dans le réseau de la santé», a confié Luc Fortin, candidat et député sortant dans Sherbrooke.

«C'est pire depuis quelques années. En fait, depuis la réforme Barrette», a rétorqué Guillaume Rousseau, candidat du Parti québécois.

«Présentement, on est dans un cercle vicieux, il faut donner plus de services en première ligne», a ajouté Bruno Vachon de la Coalition avenir Québec (CAQ).

La CAQ aussi prise à partie

Alors que Luc Fortin accuse la CAQ et son chef François Legault de vouloir mettre un frein à l'immigration, donc une source potentielle de main-d'oeuvre, Guillaume Rousseau accuse la CAQ de vouloir supprimer 5000 postes dans la fonction publique, ce qui, selon lui, mettrait davantage de pression sur le réseau.