/regional/montreal/lanaudiere

Saint-Roch-de-l’Achigan

Une garderie doit 33 000 $ de loyer impayé

TVA Nouvelles

Les parents de dizaines d’enfants de Lanaudière sont aux prises avec un véritable casse-tête alors que l’une des deux garderies de Saint-Roch-de-l’Achigan fermera ses portes en novembre.

Ce n’est pas le manque d’enfants qui force la fermeture de la garderie privée Les Trésors d’Isabelle, mais plutôt le prix du loyer qui est de 5400 $ par mois.

Le bâtiment appartient à la municipalité et abrite également le service d’incendie et la bibliothèque municipale. Les propriétaires de la garderie affirment avoir demandé, sans succès, une baisse du prix du loyer.

Pourtant, la version du maire Yves Prudhomme est différente. Les propriétaires, qui ont racheté cette garderie il y a plus d’un an, ont une dette de 33 500 $ de loyer impayé.

«La question que l’on doit se poser c’est est-ce que c’est dans la mission d’une municipalité de gérer une entreprise privée», a soulevé le maire.

Une entente de remboursement aurait été signée. Mais le premier chèque a rebondi.

«La garderie avait déjà quelques problématiques par rapport à l’ancienne propriétaire. Notre priorité a toujours été de payer les éducatrices», a affirmé Fabiola, l’une des propriétaires des Trésors d’Isabelle.

La garderie accueillait jusqu’à tout récemment 45 enfants, mais a une capacité de plus de 70 places.

Après sa fermeture, il ne restera qu’un CPE dans la municipalité d’un peu plus de 5000 habitants. Certains parents ont déjà relocalisé leurs enfants à Joliette et même à Terrebonne.

Le maire de Saint-Roch-de-l’Achigan a toutefois mentionné qu’il n’était pas fermé à l’idée de réévaluer le prix du loyer si une demande officielle était déposée.