/regional/sherbrooke/estrie

Sherbrooke

La présence d'une bactérie dans une école suscite l'inquiétude

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Il y a de l'inquiétude à l'école secondaire Le Ber de Sherbrooke depuis qu'on a découvert la présence de la bactérie legionella dans le système de climatisation.

Des parents ont décidé de garder leur adolescent à la maison par précaution, jeudi, même si la direction de la santé publique de l'Estrie assure qu'il n'y a plus aucun danger à l'heure actuelle.

«Il ne faudrait pas priver les jeunes de leurs cours parce que le risque est maintenant nul», a insisté la Dre Mélissa Généreux, de la direction de la santé publique de l'Estrie.

L'appareil défectueux est hors fonction depuis mardi, date à laquelle la Commission scolaire de la région de Sherbrooke a reçu les résultats du test mensuel. Cependant, comme les symptômes peuvent se développer sur un horizon de deux à dix jours, il n'est pas impossible que des cas soient signalés prochainement.

Les parents des élèves ont été avisés rapidement par la direction de l'école. Toutefois, plusieurs élèves ont appris la situation dans les médias ou encore l'ignoraient jeudi matin.

«Ni la direction ni les professeurs ne nous ont parlé de ça, a dit un jeune. Ce n'est pas normal, c'est nous qui fréquentons l'école chaque jour, je pense que nous aurions dû être avisés directement par le personnel de l'école.»

Ses camarades tenaient le même discours.

La légionellose se caractérise par une pneumonie qui peut être mortelle pour les personnes vulnérables. Elle s'attrape en respirant des microgouttelettes d'eau contaminées par la bactérie legionella en suspension dans l'air. Ces particules peuvent se propager dans un rayon de trois kilomètres.

Un cas de légionellose a été déclaré cet été dans le secteur de l'école Le Ber. «Est-ce qu'il y a un lien avec le système de climatisation de l'école? C'est une possibilité, mais on ne pourra jamais en être certain», a mentionné la Dre Généreux.