/regional/montreal/montreal

Impasse des négociations

Les employés d’entretien de la STM manifestent

Agence QMI

AGENCE QMI

Devant l’impasse des négociations avec leur employeur, plus de 500 employés d’entretien de la Société de transport de Montréal (STM) ont manifesté, jeudi, à Montréal.

Les syndiqués se sont rassemblés devant les bureaux de la STM, accompagnés de leur président syndical, Gleason Frenette. Ils ont protesté contre «la quantité astronomique de demandes de recul de la STM, qui ont toujours cours à la table de négociation».

Les quelque 2400 employés d’entretien de la STM, représentés par le syndicat des transports de Montréal-CSN, sont en discussion avec l’employeur depuis le 18 avril 2017 sur le renouvellement de leur convention collective.

Les négociations achoppent notamment sur la question des heures supplémentaires.

Le 4 septembre, un médiateur a été nommé pour aider la STM et le syndicat à s’entendre sur une nouvelle convention collective. La première rencontre de médiation a eu lieu mercredi.

Selon la STM, le conflit de travail avec les employés d’entretien a privé les usagers des transports en commun de plus de 4320 heures de service d’autobus depuis le 3 septembre. L’organisme a également noté que le volume de plaintes et de commentaires pour le réseau d’autobus a augmenté de 150 % par rapport à la même période l’an dernier.

Dans la même catégorie