/regional/troisrivieres/mauricie

Rançongiciel

Piratage : d'autres cas confirmés en Mauricie et dans le Centre-du-Québec

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Le parc informatique de la MRC de Mékinac n'est pas le seul dans la région de la Mauricie qui a été ciblé par des pirates informatiques. TVA Nouvelles a appris que Laminage Sural, du parc industriel de Bécancour, dans le Centre-du-Québec, a aussi été attaqué au cours des dernières semaines.

«Avant, il y avait des prises d'otages humaines. Maintenant, c'est plus rare, la nouvelle valeur qui est kidnappée... c'est le contenu!», a dit François Charron, président de votresite.ca.

La pratique gagne en popularité. Les malfaiteurs promettent de redonner l'accès aux données en retour d'une importante somme d'argent en cryptomonnaie.

«La meilleure façon de se protéger contre cette situation, je le répète sans cesse, c'est de se faire une sauvegarde automatique de tous nos systèmes. De cette façon, on remet simplement notre système à jour et ça évite de devoir céder devant les menaces de ces gens.»

Les systèmes de plusieurs municipalités de la région sont en arrêt complet depuis maintenant quatre jours.

Selon l'expert du web, dans bien des cas, la perte de productivité est trop importante. La victime accepte à contrecœur de débourser.

«Quel est le coût réel pour tout rebâtir? On demande 85 000 $, mais est-ce que ça va coûter plus cher de tout refaire les différents sites attaqués? C'est dommage de dire ça, parce que chaque fois qu'on paie on les encourage à faire ce type d'arnaque, mais parfois les gens vont payer pour régler le problème le plus vite possible.»

Êtes-vous bien protégé?

Ces cas ne sont pas uniques et ça peut aussi vous arriver. Les pirates prennent le contrôle de votre ordinateur, cryptent vos photos et parfois même trouvent une façon d'accéder à vos informations bancaires.

Dans la rue, les commentaires sont unanimes. Le Québécois moyen prend la situation trop à la légère et ce n'est pas tout le monde qui est adéquatement protégé. Un bon antivirus et une grande vigilance demeurent essentiels. Ces attaques débutent bien souvent par un courriel contenant un lien ou une pièce jointe frauduleuse.

Dans la même catégorie