/regional/estduquebec/basstlaurent

Une première depuis 1973

La chasse à l'orignal s'ouvre en pleine campagne électorale

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

Depuis 1973, c'est la première fois que les élections provinciales tombent pendant la période de la chasse à l'orignal.

Certaines zones vont ouvrir dès la fin de semaine prochaine, mais le coup d'envoi est officiellement le 29 septembre avec la chasse à l'arbalète.

Si dans les grandes villes cette situation ne risque pas d'influencer les intentions de vote, c'est autre chose dans les régions comme la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent où les chasseurs sont nombreux.

L'an dernier, en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, il s'est respectivement vendu 24 279 et 17 598 permis de chasse à l'orignal. C'est beaucoup de permis pour la Gaspésie, qui compte 90 311 habitants.

C’est pourquoi Élections Québec a mis des mesures en place pour que le plus grand nombre de chasseurs puissent voter. En plus du vote par anticipation et le vote au bureau du scrutin, les chasseurs de certaines régions éloignées peuvent demander à faire leur vote par correspondance.

«Les chasseurs peuvent faire une demande au bureau de scrutin de leur circonscription et on peut leur faire parvenir des bulletins de vote en blanc que les chasseurs vont pouvoir remplir et envoyer à leur circonscription», a confirmé Gaétan Vaillancourt, directeur de scrutin du comté de Rimouski.

Les chasseurs sont présentement très occupés à préparer leur saison, mais certains ont tout de même pris les dispositions nécessaires pour voter. Plusieurs voteront par anticipation. Mais ce n’est pas le cas de tous. Ils sont nombreux à se soucier davantage de leur chasse que de leur devoir de citoyen.

Même les partis politiques doivent s'adapter. Certains avouent qu'ils doivent modifier leurs méthodes dans le but de faire sortir le vote.

Les détails concernant cette mesure peuvent être consultés sur le site d'Élections Québec.