/finance/homepage

Immobilier

La valeur des condos perd des plumes à Québec

Stéphanie Martin | Agence QMI

GEN-VENTE-CONDOS

ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Les condos perdent des plumes à Québec avec une baisse de valeur «significative» de près de 5% qui pourrait faire mal à plusieurs propriétaires.

La Ville de Québec vient de déposer son rôle triennal d’évaluation des propriétés de l’agglomération pour les années 2019 à 2021. Comme le laissait deviner le marché depuis plusieurs mois, ce sont les condos qui perdent davantage de valeur. Dans toute l’agglomération, en comparaison avec 2014, ils subissent une baisse marquée de 4,3%. À Québec, les valeurs dégringolent de 4,6% et la chute est encore plus grande à L’Ancienne-Lorette, avec 5,1%. Saint-Augustin-de-Desmaures s’en tire mieux avec 1,2% de hausse.

«Significatif»

«4,6%, ce n’est pas rien», a convenu le directeur du service de l’évaluation de la Ville de Québec, Richard Côté. C’est sur trois ans et le marché est en train de s’ajuster. Mais c’est quand même significatif.»

Cela pourrait avoir un effet sur l’avis d’imposition. On peut en effet prévoir une baisse de 3,6% pour l’ensemble de l’agglomération, quoique le portrait réel ne sera connu qu’au moment du budget, en décembre.

En contrepartie, cela pourrait rendre difficile le refinancement d’un condo pour des propriétaires qui ont financé une grande part de leur investissement. La baisse de valeur pourrait entraîner des refus des banques ou des demandes de mises de fonds additionnelles.

Le marché est en «déséquilibre», soutient M. Côté avec 18 acheteurs pour un condo, à la suite de la construction abondante dans plusieurs secteurs. Pour le conseiller responsable de l’évaluation, Jérémie Ernould, ce n’est cependant «pas alarmant». «Les constructeurs se sont ajustés au marché.»

Unifamilial

Du côté de l’unifamiliale, la situation reste sensiblement stable et la valeur baisse même légèrement dans les deux villes défusionnées. Québec ne bénéficie que d’une faible hausse de 0,3%. «On voit que 80 % des maisons unifamiliales varient de plus ou moins 5%. C’est une belle distribution normale», a commenté M. Côté.

Quant aux édifices à logements, les immeubles de six logements et plus prennent du galon avec un bond de 10,1% à Québec. C’est la situation inverse à Saint-Augustin-de-Desmaures, où ils valent 1,2% moins cher qu’en 2014.

Hôtels en hausse

Dans le non résidentiel, ce sont les hôtels, motels et auberges qui ressortent avec les hausses les plus importantes de l’ordre de 19,8%. Elles sont principalement attribuables à la croissance marquée de leurs revenus et aux rénovations qui ont été faites dans le parc immobilier. Mais pour le directeur de l’évaluation, c’est un «retour du balancier» après des années moins fastes durant lesquelles leur valeur avait diminué de façon draconienne.

Ces données reflètent les conditions du marché au 1er juillet 2017. Elles sont calculées pour 185 232 unités d’évaluation dans les trois villes, soit 3423 de plus que lors du dernier rôle en 2014. La valeur du parc immobilier a d’ailleurs atteint un nouveau record, s’approchant maintenant de 84 milliards $.

Valeur moyenne des condos à Québec / variation

La Cité–Limoilou: 290 297 $ / -3%

Les Rivières: 214 673 / -5,4%

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge: 254 754 $ / -5,6%

Charlesbourg: 184 223 $ / -5,4%

Beauport: 186793 $ / -4,6%

La Haute-Saint-Charles: 191 107 $ / -4,6%

Ville de Québec: 235 295 $ / -4,6%

L’Ancienne-Lorette: 2-4 430 $ / -5,1%

Saint-Augustin-de-Desmaures: 327 092 $ / +1,2%

Valeur moyenne des maisons unifamiliales à Québec / variation

La Cité–Limoilou: 343 550 $ / +3,5%

Les Rivières: 296 072 $ / -0,3%

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge: 384 820 $ / +0,5%

Charlesbourg: 274 673 $ / +0,5%

Beauport: 269 680 $ / -0,2%

La Haute-Saint-Charles: 262 061 $ / +0,1%

Ville de Québec: 299 727 $ / +0,3%

L’Ancienne-Lorette: 290 080 $ / -0,2%

Saint-Augustin-de-Desmaures: 360 971 $ / -0,8%

Dans la même catégorie