/news/culture

Poursuivie pour ne pas avoir rendu des bijoux

Sarah Jessica Parker est honnête et digne de confiance, rétorque son avocat

WENN

Sarah Jessica Parker a été attaquée en justice par la créatrice de bijoux Kat Florence, celle-ci affirmant avoir signé un contrat d'une valeur de plusieurs millions de dollars en 2015 avec la star de Sex and the City. Cette dernière était chargée de promouvoir la nouvelle collection de bijoux de la créatrice, ce qu'elle n'aurait pas fait.

Mercredi, il a été rapporté que Kat Florence avait apporté une modification à son procès, accusant l'actrice de ne pas avoir rendu près de 200 000$ de bijoux qu'elle lui avait prêtés pour une séance-photos en 2016. La créatrice demande des dommages et intérêts pour les pièces qui ne lui auraient jamais été retournées.

À LIRE ÉGALEMENT

Sarah Jessica Parker poursuivie pour ne pas avoir rendu des bijoux

La représentante de Sarah Jessica Parker avait précédemment prétendu que Kat Florence n'avait pas respecté sa part du contrat, et son avocat rejette aujourd’hui les nouvelles accusations contre l'actrice.

«C'est tout simplement faux, peut-on lire dans une déclaration de l'avocat Ira Schreck à Us Weekly. SJP était sous contrat avec Kat Florence et on lui a demandé de garder les bijoux afin de pouvoir les porter sur des tapis rouges et d’autres événements.»

«Sarah Jessica Parker est aussi honnête et digne de confiance que toute personne, poursuit le communiqué. Elle n’a jamais gardé et ne gardera jamais quoi que ce soit appartenant à quelqu'un d’autre. En fait, elle demande depuis un certain temps que Kat Florence cesse de la payer, à tort, pour que les pièces lui soient rendues, mais les récupérer ne semblait pas intéresser Kat Florence.»

Pendant ce temps, l'actrice a lancé sa propre contre-attaque contre les patrons de Kat Florence Design en juillet, affirmant qu’elle n’avait reçu que 1,8 million $ d’un montant total de 9,7 millions $ qui lui revenait.

Selon plusieurs sources, les parties vont se retrouver en compagnie d'un médiateur, ce vendredi à New York, pour tenter de trouver une solution.

Dans la même catégorie