/finance/homepage

Groupe Capitales Médias

Une firme de Martin Cauchon reçoit 1,1 million $ de plus de Québec

Sylvain Larocque | Agence QMI 

Le Groupe Capitales Médias de Martin Cauchon est en bonne position pour bénéficier d’une nouvelle aide du gouvernement Couillard, cette fois-ci à hauteur de plus d’un million de dollars.

Québec a discrètement annoncé dans la Gazette officielle, la semaine dernière, l’octroi d’un prêt de 1,1 million $ à Hebdos Québec pour créer «une plateforme permettant de gérer les contenus diffusés sur les sites internet des journaux et d’alimenter une application mobile personnalisée».

Pour ce projet numérique, Hebdos Québec a choisi la firme Omerlo Technologies, une coentreprise contrôlée par Capitales Médias. La firme Mirego de Québec en est aussi actionnaire.

Projet déjà subventionné

Pour ce projet, Hebdos Québec a déjà reçu des subventions de 367 490 $ du ministère de la Culture du Québec et de 302 658 $ de Patrimoine canadien.

Au cours d’un entretien téléphonique avec «Le Journal de Montréal», le président du CA d’Hebdos Québec, Benoit Chartier, a indiqué que le choix d’Omerlo devait être entériné par les membres de l’association d’ici environ un mois et demi.

«Ça va être un vote démocratique parmi les membres d’Hebdos Québec pour savoir si on va de l’avant [avec Omerlo] ou pas. Ça pourrait être une autre technologie.»

Omerlo a également été retenu pour offrir des solutions technologiques à l’Association de la presse francophone, qui regroupe des journaux de l’extérieur du Québec, et à la Quebec Community Newspapers Association. Ces projets ont reçu d’Ottawa et de Québec des subventions totalisant 734 750 $.

Il faut ajouter à cela la subvention de 400 000 $ que Capitales Médias a obtenue du ministère de la Culture dans le cadre du Programme d’aide à l’adaptation numérique des entreprises de la presse d’information écrite.

L’entreprise, qui publie six quotidiens, dont Le Soleil de Québec, a également obtenu un prêt de 10 millions $ du ministère de l’Économie, en décembre.

Québecor, propriétaire du «Journal de Montréal», conteste l’attribution de cette aide financière en Cour supérieure.

Dans la même catégorie