/news/elections

Québec 2018

La CAQ promet d’allonger 10 millions $ de plus pour le patrimoine religieux

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Le chef caquiste François Legault refuse que la question de l’urne, le 1er octobre, se résume à l’enjeu de l’immigration, un sujet qui selon lui intéresse plus les journalistes que les « gens normaux ».

« Vous parlez beaucoup d’immigration, mais pas les gens normaux », a déclaré M. Legault, en réponse aux questions des journalistes anglophones qui suivent la caravane caquiste.

« Je pense que les gens, tous les jours, ils parlent pas mal plus de l’argent qu’ils ont dans leurs poches et de Gaétan Barrette que d’immigration », a ajouté le chef de la Coalition avenir Québec.

En point de presse à Cap-Santé, dans le comté de Portneuf, le chef caquiste a d’abord répété que contrairement à ce que croit son rival libéral, la « question de l’urne » le 1er octobre, ne sera pas d’avoir à trancher en faveur ou contre la réduction des seuils d’immigration.

 

« Je sais que M. Couillard aimerait revenir avec la souveraineté du Québec, avec les valeurs, avec le français, a dit M. Legault, [mais] il y a plusieurs questions de l’urne, il y a l’éducation, il y a l’économie, il y a la santé, mais il y a aussi défendre notre identité. Défendre ce qu’on est. Et ce n’est plus une question est-ce qu’on est souverainiste ou non. »Un « mandat clair »En début de journée, en marge d’une visite dans une résidence pour aînés du secteur Sainte-Foy, à Québec, M. Legault a accusé M. Couillard d’essayer de « faire diversion » sur « l’échec » des « 15 années libérales » en matière d’immigration.

« On va avoir un mandat clair, a exposé le chef caquiste. Moi je le dis: 40 000 immigrants. Donc si les gens votent pour moi le 1er octobre, c'est parce qu'ils veulent 40 000 immigrants. S'ils en veulent 50-54 000, c'est Philippe Couillard. »10 millions $ de plus pour le patrimoine religieuxAccusant les libéraux d’avoir « négligé » les églises du Québec depuis 15 ans, M. Legault s’est par ailleurs engagé samedi à allonger 10 millions $ de plus pour la restauration du patrimoine religieux et la conversion de certaines églises.

La Coalition avenir Québec promet notamment de ramener à 20 millions $, le financement annuel dédié à la restauration des églises. En 2009, ce budget a été diminué de moitié par les libéraux, une « erreur » selon M. Legault.

En août dernier, la ministre Marie Montpetit a annoncé un rehaussement de ce budget à la hauteur de 15 millions $.

La CAQ souhaite aussi créer un fonds de soutien à la conversion des églises, qui serait doté d’une enveloppe de 5 millions $.