/news/politics

Patrimoine canadien

La ministre Joly admet qu’elle a fait des erreurs de débutante

Agence QMI

GEN-MELANIE-JOLY

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La ministre Mélanie Joly a admis qu’elle a fait des «erreurs de débutante» lors de son passage controversé au Patrimoine canadien.

Dans une entrevue publiée dans le «Globe and Mail», Mme Joly a affirmé qu’elle était fière de ses accomplissements pendant son passage au Ministère, mais qu’elle avait commis certaines erreurs, attribuables, a-t-elle dit, à son manque d’expérience.

Il s’agit «d’erreurs de débutante», a-t-elle précisé.

«J’ai beaucoup gagné en maturité», a enchaîné Mme Joly, qui est âgée de 39 ans, lors de l’entrevue au quotidien torontois.

«J’ai appris comment le système fonctionne, a-t-elle poursuivi, comment faire des gains sur certains dossiers, comment agir à un rythme plus lent.»

Au début du mois de juillet, Mme Joly a vécu ce que plusieurs considèrent comme une rétrogradation au sein du cabinet de Justin Trudeau. Elle a perdu le ministère prestigieux du Patrimoine canadien et elle a hérité de celui du Tourisme et des Langues officielles.

Sa gestion malhabile de l’entente entre Ottawa et Netflix, selon laquelle le géant américain obtenait un congé de taxe de vente en l’échange d’un investissement dans la production canadienne, avait été particulièrement décriée au Québec.

Selon des sources libérales, citées par le «Globe and Mail», on aurait décidé de changer Mme Joly de ministère pour la préserver et lui donner la chance de refaire sa crédibilité.

Dans l’entrevue au quotidien, Mme Joly estime que, dans le dossier de Netflix, il aurait été «plus judicieux, politiquement parlant, d’agir plus lentement».

«Ce que j’ai fait avec l’entente (avec Netflix) a créé la surprise. De façon générale, c’était une bonne nouvelle, mais c’était quelque chose de complètement neuf pour le secteur.»

Mme Joly estime qu’elle a fait preuve d’une forme de résilience en passant au travers des attaques politiques alors qu’elle était à la tête du Patrimoine canadien, et qu’elle est maintenant prête à effectuer un retour à l’avant-scène politique.

Dans la même catégorie