/news/law

Maladie d'Alzheimer

Il a peur pour la fortune de son père

Sylvain Larocque | Agence QMI

Jean Corbeil est aujourd’hui aux commandes de l’entreprise de béton fondée par son père Jacques en 1956.

Gracieuseté

Jean Corbeil est aujourd’hui aux commandes de l’entreprise de béton fondée par son père Jacques en 1956.

La conjointe d’un magnat du béton dont la fortune est évaluée à 50 millions $ a-t-elle profité de sa maladie d’Alzheimer pour lui soutirer une partie de sa fortune? C’est ce que prétend son fils dans une poursuite explosive déposée à Salaberry-de-Valleyfield.

À partir de 1956, Jacques Corbeil a bâti un empire du béton qui compte aujourd’hui quatre usines sur la Rive-Sud de Montréal, à Laval et à Hawkesbury. Il a longtemps été propriétaire du Château de l’aéroport à Mirabel et d’autres hôtels. Quand il est mort en novembre 2017, à l’âge de 91 ans, il valait 50 millions $.

Atteint de démence, M. Corbeil a toutefois connu une triste fin. Avant même qu’il ne pousse son dernier souffle, sa famille était à couteaux tirés avec Sylvie Bergevin, qui a d’abord joué le rôle de «dame de compagnie» auprès du multimillionnaire avant de devenir sa conjointe. Il était séparé de sa femme, mais n’avait jamais divorcé.

Le fils de Jacques Corbeil, Jean, allègue que Mme Bergevin a manœuvré pour faire en sorte que l’homme d’affaires lui lègue la somme de 6 millions $, ce qui ne reflétait «aucunement sa volonté réelle», selon lui.

Le legs a été fait dans des documents testamentaires signés en 2012 et en 2014 alors que M. Corbeil en était à un stade avancé de la maladie d’Alzheimer.

Homme vulnérable

Mais selon Jean Corbeil, cela faisait plusieurs années que Sylvie Bergevin profitait de la vulnérabilité de son père pour s’enrichir. D’après la poursuite, elle aurait:

«subtilisé des biens» dans l’ancienne maison de Jacques Corbeil située à Bainsville, en Ontario;

«complètement dégarni deux condominiums» appartenant au défunt;

«tenté de se faire rembourser» des factures «qu’elle n’avait pourtant pas payées»;

«demandé des remboursements pour des paiements faits sur sa carte de crédit pour des dépenses n’ayant aucun lien» avec Jacques Corbeil;

«conservé diverses sommes d’argent remises en comptant à M. Corbeil pour son bénéfice personnel».

La poursuite accuse également Sylvie Bergevin d’avoir acheté une voiture Mercedes-Benz alors que «l’invalidité et la corpulence de Jacques Corbeil rendaient illusoire toute tentative de transport de celui-ci dans un tel véhicule».

Il détestait la chaleur

Jean Corbeil laisse aussi entendre que Sylvie Bergevin s’est servie de son père pour passer l’hiver en Floride, et ce, contre son gré.

«Quand il avait toutes ses facultés, il était notoire que M. Corbeil ne voulait pas prendre de telles vacances et qu’il détestait particulièrement aller dans les pays reconnus pour leur température élevée», peut-on lire dans la poursuite.

Ces voyages en Floride auraient entraîné «des désaccords importants» entre Mme Bergevin et la famille en raison de leur complexité et de leurs «effets sur la santé» du vieillard.

Pour chaque périple, il fallait retenir les services d’infirmiers présents en tout temps.

C’est finalement lors du dernier de ces voyages que Jacques Corbeil est décédé.

Selon la poursuite, Sylvie Bergevin n’a pas consulté la famille pour organiser les funérailles, en janvier dernier. Celles-ci ont eu lieu à Laval alors que M. Corbeil a passé l’essentiel de sa vie dans la région de Valleyfield. Jean Corbeil se dit en outre incapable de savoir ce qui est advenu de l’urne funéraire de son père.

Femme «indigne»

Mme Bergevin est donc «indigne de recevoir quelque legs que ce soit de la succession de feu Jacques Corbeil, lit-on dans la poursuite. Celle-ci a profité de la proximité qu’elle avait avec le défunt afin de le contrôler graduellement dans le but de s’accaparer une partie importante de sa fortune et de ses biens».

«Évidemment, ma cliente va contester le bien-fondé de la réclamation», a réagi au «Journal de Montréal» Richard Phaneuf, avocat de Sylvie Bergevin.

La poursuite précise que les deux filles de Jacques Corbeil, Murielle et Gigi, ont obtenu 8 millions $ chacune de leur père alors que Jean a eu droit à 6,5 millions $, somme qu’il souhaite faire porter à 8 millions $.

Le fil des événements

2002 Début de la relation entre Jacques Corbeil et Sylvie Bergevin

2010 Diagnostic d’Alzheimer au stade avancé

2012 et 2014 Documents testamentaires léguant 6 millions $ à Mme Bergevin

2017 Décès de M. Corbeil