/news/culture

Cadette d'une fratrie de trois enfants

Les frères de Jennifer Lawrence la traitaient de «moche»

WENN

"Red Sparrow" New York Premiere

Ivan Nikolov/WENN.com

Jennifer Lawrence est considérée aujourd’hui comme l'une des plus belles actrices hollywoodiennes, mais elle affirme n'avoir reçu aucune validation pour sa beauté de la part de sa famille lorsqu'elle était petite.

«Quand j'étais jeune, mes frères me disaient que j'étais moche. Laide comme un c*l, pour être exacte, a déclaré la cadette d'une fratrie de trois enfants au magazine InStyle. Une fois, je suis arrivée dans la cuisine et j'ai dit : "Maman, est-ce que je suis jolie ?" Et elle a dit: ''ça n'a pas d'importance''. Elle a refusé de répondre!»

Bien que la réponse de sa mère l'ait quelque peu déroutée à l'époque, l'actrice oscarisée a depuis réfléchi à sa réaction, expliquant: «J'ai eu la chance de vivre une grande partie de ma vie sans me soucier de mon apparence».

Cela a bien changé depuis qu’elle a connu la célébrité grâce à son rôle dans le film de 2010, Winter's Bone, et aujourd'hui se préparer pour les tapis rouges et les séances-photos glamour représente pour elle une facette de son travail qu'elle affectionne beaucoup. «J'adore bien m'habiller et porter des chaussures inconfortables et avoir des ampoules», s'est-elle exclamée.

La vedette de 28 ans, qui est récemment devenue l'égérie du nouveau parfum Dior, Joy, a également dû développer sa confiance en elle après avoir fait face à des problèmes d’anxiété. Elle avoue cependant devoir encore s'auto-censurer pour éviter de dire tout ce qui lui passe par la tête. «Je commence à avoir un peu plus de contrôle sur moi-même, a-t-elle expliqué. Je suis bien consciente que j'ai tendance à dire ce que je pense. Alors, quand je sors, j'essaie de devenir mon propre coach et de me dire : ''Ne dis pas ça".»

Et Jennifer se rappelle toujours de sa plus grande leçon de vie à ce jour. «Tout va mieux en vieillissant, a-t-elle partagé. C'est plus facile de traverser les épreuves et tout se simplifie. Physiquement, tout se dégrade. Par exemple, pourquoi mon cou me fait mal ? Pourquoi mes genoux craquent ? Mais émotionnellement, tout s'arrange.»

 

Dans la même catégorie