/regional/montreal/montreal

Les travaux du SRB Côte-Vertu/Sauvé commenceront au printemps

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

 - Agence QMI

Archives/Agence QMI

Montréal doit approuver cette semaine une entente avec la STM qui permettra de lancer au printemps les travaux du service rapide par bus (SRB) Côte-Vertu/Sauvé.

Le service, dont les premières études remontent à 2012, sera implanté entre les stations de métro Côte-Vertu, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, et Sauvé dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Des voies réservées permanentes aux autobus, de couleur terre cuite, avec des «mesures préférentielles aux feux de circulation» seront aménagées sur le boulevard Côte-Vertu et la rue Sauvé sur une distance d’environ 4,7 km, selon des documents du conseil municipal.

Les coûts du chantier sont estimés à 26,6 millions $, dont 13,6 millions $ assumés par Montréal.

La Ville prévoit aussi acquérir quatre parcelles de lot pour élargir la chaussée, dont les coûts d’acquisition ne font pas partie de l’entente. Pour ces lots, la Ville déposera une demande de remboursement de 75% dans le cadre du Programme d'aide au transport collectif des personnes et aux immobilisations en transport en commun du ministère des Transports.

«Quand j’étais étudiant, je prenais la ligne 121 pour aller au métro Sauvé. C’est une des lignes les plus achalandées sur l’île, a indiqué le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa. Pour quelqu’un qui a pris cette ligne, je peux visualiser immédiatement les bénéfices en matière de temps et d’énergie.»

Près de 30 000 personnes empruntent chaque jour la ligne d’autobus 121 Sauvé/Côte-Vertu. «Le SRB permettra aux autobus d’obtenir des gains de temps qui se situeront entre 10 et 20 % par rapport aux temps de parcours actuels», détaillent les documents municipaux, précisant que les autobus auront aussi un meilleur taux de ponctualité.

Entente

La gestion du projet et des travaux du SRB a été confiée à la Société de transport de Montréal (STM), et le conseil municipal devrait approuver lundi ou mardi cette entente.

L’entente permettra à la STM d’octroyer cet automne un contrat à un entrepreneur pour la réalisation des travaux, à la suite d’un appel d’offres lancé cet été. Selon l’échéancier, les travaux débuteront au printemps et devraient se terminer à l’automne 2020 pour une mise en service au même moment.

Le maire Alan DeSousa se dit ravi que le projet avance, et qu’il puisse donner dans deux ans un exemple d’un service rapide par bus, alors que le SRB Pie-IX, d’une plus grande ampleur, sera en chantier.

«Ce ne sont pas des projets en compétition, mais on réalise que chacun de ces projets aura comme effet d’offrir une meilleure qualité de service», a-t-il affirmé.

Le conseil municipal devrait aussi accorder cette semaine plusieurs contrats pour la construction du SRB Pie-IX, qui s’amorcera en octobre et se terminera en 2022.

Un corridor de 11 km avec 17 stations sera aménagé sur le boulevard Pie-IX, permettant de lier l’est de Montréal à Laval.

Dans la même catégorie