/news/elections

Québec 2018

Un débat à saveur économique pour les candidats de Matane-Matapédia

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

À moins de deux semaines des élections, quatre des sept candidats qui s'affrontent dans la circonscription de Matane-Matapédia ont croisé le fer.

C'est devant près d'une centaine de personnes qu'ils ont tantôt présenté, tantôt défendu, les idées de leur parti pour pallier la pénurie de main-d'œuvre et favoriser le développement régional.

Le débat était organisé par la chambre de commerce de la région de Matane, bien que l'économie ait été mise de l'avant, les candidats ont aussi dû défendre leurs idées en matière de santé, d'éducation et d'emplois.

Les propositions ont aussi été nombreuses pour pallier la pénurie de main-d'œuvre, l'un des sujets chauds de la campagne dans la région.

«Je ferai en sorte que la régionalisation de l'immigration soit concrète au lendemain des élections», a lancé le candidat caquiste, Mathieu Quenum.

«Je m'engage dès la mi-octobre, après le mandat si je suis élu député à nouveau, à me rendre moi-même au forum de l'emploi à Montréal pour représenter la région», a souligné le candidat péquiste, qui brigue un troisième mandat, Pascal Bérubé.

«Ce que l'on propose c'est qu'en mettant le salaire à 15 $ de l'heure, les gens vont cesser d'aller dans les plus grandes villes pour faire le même emploi», a indiqué la candidate de Québec solidaire, Marie-Phare Boucher.

«Avec les mesures annoncées par les libéraux, les groupes pourront être moins nombreux pour pouvoir démarrer des formations, donc on aura plus de formations en régions», a soutenu la candidate libérale, Annie Fournier.

Des échanges plus tendus

Ce sont toutefois les périodes de débat qui ont donné lieu aux échanges les plus corsés.

Les candidats péquiste et solidaire ont confronté la candidate libérale sur les compressions des dernières années.

Pascal Bérubé a aussi questionné le candidat caquiste sur ses intentions face au développement éolien.

«Est-ce que vous allez répéter la phrase de votre chef, a l'effet que l'éolien c'est seulement acheter des votes?», a questionné M. Bérubé.

«On va non seulement maintenir les emplois, mais en créer davantage au niveau du solaire, bio-masse, hydro-électricité, ce n'est pas juste l'éolien», a répondu M. Quenum.

La candidate libérale a confronté le député sortant Pascal Bérubé sur son rôle dans l'opposition.

«Comment allez-vous faire, pour faire atterrir les propositions du PQ en étant dans l'opposition», a-t-elle demandé.

«Depuis le début de la campagne, vous vous dites j'ai Couillard et Taillefer derrière moi et ça me suffit, ce n'est pas seulement ça le parlementaire: être du côté du pouvoir», a-t-il rétorqué.

À la sortie du débat, les citoyens présents se sont dits satisfaits, mais surtout déjà décidés.

Certains ont souligné l'absence du thème de l'environnement dans le débat.

Les électeurs de Matane-Matapédia qui cherchent toujours des réponses à leurs questions vont pouvoir assister à un autre débat entre les candidats le 24 septembre, cette fois à Amqui.

La circonscription de Matane-Matapédia est vaste. Elle regroupe trois MRC, 45 municipalités, sur un territoire d'une superficie de plus de 14 000 kilomètres carrés et compte près de 46 000 électeurs.

Le candidat du Parti vert n'a pas été invité au débat, mais il a toutefois pu présenter ses idées avant que les candidats des principaux partis ne s'affrontent. Il a notamment proposé de décentraliser la Caisse de dépôt et placement du Québec, ce qui, seloin lui, aurait pour effet de créer des emplois durables en région.