/news/elections

Quels défauts les chefs devront-ils corriger pour le Face-à-Face?

TVA Nouvelles

Dans le cadre de son émission, Mario Dumont a demandé au public via les réseaux sociaux quels sont les défauts des chefs qui les «énervent», et qu’ils devraient éviter lors du Face-à-Face diffusé jeudi soir à TVA et LCN.

Voici en vrac quelques réponses suivies de l’analyse de Caroline St-Hilaire.

Philippe Couillard

Pour certains internautes, l’un des défauts du chef du Parti libéral du Québec, est son attitude de «donneur de leçons».

«C’est vrai que c’est ce qu’il devra surveiller ce soir. Mais l’équilibre n’est pas simple parce qu’il est le premier ministre, il doit assumer son bilan, mais il ne doit pas donner de leçons. Il ne doit pas faire le petit premier de classe qui nous fatigue tout le temps», explique Caroline St-Hilaire.

D’autres ont l’impression que le premier ministre est en déni, qu’il est en négation de la réalité, ce qui sonne faux, ajoute Mario Dumont.

«Je le dis depuis le début. Je pense qu’il aurait gagné Philippe Couillard à remercier les Québécois pour les efforts en leur disant : ‘’Je sais que ça fait mal à certains endroits, merci grâce à vous, on est rendu là’’», déplore Mme St-Hilaire.

François Legault

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) doit de son côté être plus assumé, juge un téléspectateur.

Selon Caroline St-Hilaire, il devra faire très attention à son non verbal.

«Quand François Legault n’est pas content, quand il est tendu... on le voit!»

Selon Caroline St-Hilaire, il devra présenter un visage rassurant.

«Ce soir il doit montrer qu’il est heureux, que tout va bien, qu’il est de bonne humeur, crédible et compétent.»

Jean-François Lisée

Des internautes lui reprochent de ne pas avoir laissé parler les autres, d’avoir coupé la parole et d’avoir voulu prendre toute la place lors du dernier débat des chefs. C’est la seule chose qui revient dans les commentaires du public, mais constamment.

«On lui disait qu’il fallait qu’il prenne la place, qu’il fallait qu’il gagne le débat. Il s’est dit qu’il allait gagner de cette façon. Avec la formule «Face-à-Face», possiblement que ça va paraître moins qu’il a tendance à couper la parole conclut Caroline St-Hilaire.

Un autre internaute avait un clin d’œil : il aimerait bien que les chefs soient branchés à un polygraphe pendant tout le Face-à-Face...

Le «Face-à-Face Québec 2018», dès 20h, sur les ondes de TVA et de LCN.

Dans la même catégorie