/news/society

Un jeune de Gatineau déterminé plus que jamais à devenir chasseur de tornade

Sarah Bélisle

 - Agence QMI

SARAH BÉLISLE - JDM

Les rêves d'un jeune de 18 ans qui veut devenir chasseur de tornade n'ont pas été refroidis parce qu'il a assisté à la destruction des logements de ses voisins vendredi.

«J'ai littéralement vu la tornade détruire des bâtiments. C'était une expérience épeurante. J'aime les tornades, parce qu'elles sont fascinantes, elles sont aussi destructrices», explique Jonathan Proulx, 18 ans, rencontré devant le Cégep de l'Outaouais, point de chute des sinistrés.

Le jeune était seul à la maison dans le secteur Mont-Bleu de Gatineau avec son chat et son chien lorsqu'il a vu les vents violents tout emporter sur leur passage.

Rien pour lui faire revisiter ses plans de carrière. «J'étais juste sur l'adrénaline [pendant que je la voyais]. C'était intense [...] Mais j'ai le rêve de devenir un chasseur de tornade. Je veux devenir un chasseur de tornade.»

Il souligne que c'était la première fois qu'il voyait une tornade. La première de plusieurs, donc? «Oh oui», répond-il tout sourire.

S'il aime tant les tornades, c'est parce que le film préféré de sa mère est «Twister», lance la principale intéressée. Ils l'ont vu ensemble à de nombreuses reprises.

La mère de Jonathan, Sheila Longpré, rentrait à la maison en voiture, avec sa fille. La tornade a passé tout près d'eux aussi.

Vu la force de celle-ci, «c'est un miracle [que personne n'est mort]», souffle-t-elle. «Seulement quelques dizaines de blessés? C'est bon. C'est magnifique.»

Dans la même catégorie