/regional/outaouais

La réintégration des sinistrés se poursuit à Gatineau

Agence QMI

Les sinistrés de Gatineau continueront à être réintégrés dans leur logement dimanche, deux jours après le passage d’une tornade dévastatrice de force 2.

À LIRE ÉGALEMENT

Il s’est accroché à sa fille pour l’empêcher de s’envoler

Les sinistrés dans l'incertitude

Tornade: quelle couverture pour les assurés?

La Ville de Gatineau invite les gens qui ont dû quitter leur logement à se présenter au pavillon Gabrielle-Roy du Cégep de l’Outaouais, jusqu’à 14 h, ou au centre communautaire Père-Arthur-Guertin (16, rue Bériault) après cette heure, afin d’être pris en charge. La Croix-Rouge est en charge de cette opération, aidée par les pompiers de Gatineau.

Selon le dernier bilan, près de 800 personnes ont eu recours au centre de services aux sinistrés. De plus, 225 personnes ont été hébergées dans la nuit de vendredi à samedi et 244 l’ont été la nuit dernière.

Les opérations de nettoyage des voies publiques se poursuivront aussi dimanche. Des conteneurs à déchets ont par ailleurs été placés à cinq intersections du secteur Mont-Bleu pour recueillir les débris liés à la tornade. Ils sont situés à l’angle des rues de Deauville et Jumonville, Georges-Bilodeau et Étienne-Brûlé, Georges-Bilodeau et Jumonville, Jumonville et Daniel-Johnson, ainsi que Jumonville et Tassé.

Les rues du secteur Mont-Bleu sont toujours fermées. Le boulevard Saint-Joseph est toutefois rouvert à la circulation. La Ville demande aux citoyens de ne pas circuler «inutilement» dans les secteurs touchés pour ne pas mettre leur sécurité en danger et par respect pour les sinistrés.

À 7 h dimanche matin, près de 6700 abonnés d’Hydro-Québec étaient toujours privés d’électricité. Toutefois, selon la société d’État, le courant a été rétabli chez 90 % des abonnés affectés par la tornade et les vents violents de vendredi.

Les autorités recommandent aux sinistrés d’attendre leur autorisation avant de réintégrer leur domicile. Ceux qui sont autorisés à le faire sont invités à faire preuve de prudence en raison des débris toujours présents.

Dans la même catégorie