/news/politics

Québec solidaire veut rapatrier le CELI

Québec solidaire compte rapatrier le Compte d'épargne libre d'impôt (CELI) du fédéral et lancer un nouveau programme encourageant les investissements verts.

Ce nouveau véhicule d’épargne, le Compte d'épargne libre d'impôt Habitation durable (CELI HD), sera limité à 50 000 $ au total par personne et QS ne veut pas qu’il devienne une mesure d’évitement fiscal pour les plus riches.

«Un tiers des sommes investies dans le CELI HD seraient gérées par les institutions financières choisies par l’épargnant, comme c’est le cas actuellement, explique-t-on. Un autre tiers serait confié à la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui [investirait] dans des projets favorisant la transition vers des énergies durables. Le dernier tiers serait géré par Transition énergétique Québec qui [proposerait] des prêts pour certains types de rénovation résidentielle.»

QS soutient qu’un tel mécanisme d’épargne existe en France, notamment.

La formation politique estime à environ 77 milliards $ le total des investissements détenus par les épargnants du Québec dans des CELI.

«C’est une proposition gagnant-gagnant, autant pour les personnes que pour la société. Les investissements verts, c’est l’avenir», a confié dans un communiqué Manon Massé, porte-parole de Québec solidaire.

Samedi sur Twitter, le co-porte-parole de QS Gabriel Nadeau-Dubois a dû défendre ce programme de sa formation politique, estimant que ce n’était pas «farfelu».

«Nous souhaitons donc rapatrier ce programme pour en créer un au Québec, à utilité sociale et écologique. Bref, de l’épargne du 21e siècle!» a-t-il spécifié.

Lors d’un discours devant les jeunes de son parti, le chef péquiste Jean-François Lisée a dénoncé samedi cette idée des solidaires de vouloir nationaliser le tiers des CELI du Québec pour financer la rénovation de bâtiments énergivores.

Dans la même catégorie