/regional/outaouais

«Je ne pouvais pas appeler personne»

TVA Nouvelles

L’homme de 76 ans qui a été retrouvé dans son logement condamné près de 40 heures après le passage de la tornade de force 3 à Gatineau a assuré qu’il «allait très bien».

«J’avais le temps de réfléchir, le temps de ne pas être pressé par des échéances. Moi ça allait très bien», a-t-il indiqué en entrevue à TVA Nouvelles.

Alain Dexter a inquiété ses proches en fin de semaine. L’homme bien connu dans la région pour avoir eu des tribunes téléphoniques à la radio n’avait plus été vu depuis vendredi soir et le passage de la tornade.

«Je ne pouvais pas les rejoindre. Il n’y avait pas d’électricité donc les ordinateurs ne fonctionnaient pas (...) Je ne pouvais pas appeler personne», a-t-il dit.

Le septuagénaire a raconté avoir mangé des légumes qu’il avait dans son congélateur et bu de l’eau du robinet.

«On n’avait pas le droit d’être ici, moi je suis un ancien scout je suis habitué à ne pas respecter les lois. Quand je suis sorti par la porte arrière, ça faisait deux jours que les gens avaient quitté l’immeuble. J’ai mis une planche dans la porte pour empêcher qu’elle se referme et là j’ai tenté d’aller au dépanneur. Je suis tombé sur les services de sécurité des propriétaires du campus qui m’ont dit que je ne pouvais pas retourner dans mon logement, que c’était trop dangereux.»

Mais M. Dexter, plein de ressources, a contacté ses «amis» dans la police de Gatineau qui l’ont aidé à aller chercher quelques biens personnels.

Dans la même catégorie