/news/culture

10 personnages marquants créés par les humoristes

Yan Lauzon | Agence QMI

capture d'écran, YouTube

Le «stand-up» a beau avoir la cote en humour au Québec depuis plusieurs années, il n’en reste pas moins que plusieurs personnages ont su depuis longtemps assurer leur place parmi les figures incontournables de la comédie. En voici 10 qui ont provoqué d’innombrables éclats de rire.

Oncle Georges (Daniel Lemire)

Pour certains de ses fans, il sera toujours, à juste titre, le guitariste drogué Ronnie Dubé, le paquet de nerfs Maurice le fumeur ou l'éternel craintif Edmond Raté, mais Daniel Lemire, avec son costume de clown, son chapeau pointu jaune et sa célèbre entrée en matière «Allô toi!», a façonné un monument de l'humour au Québec: Oncle Georges. Toujours prêt à offrir ses conseils en se moquant des gens, ce personnage qui déteste les enfants jette les lettres qu'on lui envoie, n'a aucune patience et a déjà pris un bon coup avant de monter sur scène. Toujours pertinent seul ou en duo, comme lorsque Dominique Michel est sortie de son coffre à roulettes.

Popa/Ti-Mé et Moman/Jacqueline (Claude Meunier et Serge Thériault)

Le prolifique duo formé de Claude Meunier et Serge Thériault a d’abord touché la cible avec le groupe Paul et Paul avant d’obtenir un succès encore plus important grâce aux impayables Ding et Dong. Leur popularité a ensuite pris de gigantesques proportions quand ils se sont transformés en Ti-Mé et Jacqueline Paré, aussi connus sous les noms de Popa et Moman, sur le plateau de la comédie «La petite vie». Ses aventures maintes fois rediffusées, ce célèbre couple qui voue un véritable culte aux vidanges et à la dinde a eu une longue vie, au grand bonheur des téléspectateurs.

Priscilla (Jean-Michel Anctil)

Bien malgré eux, l'humoriste Peter MacLeod et l'ancien maire de Montréal Pierre Bourque ont goûté aux lèvres colorées de Priscilla, la femme qu'a imaginé Jean-Michel Anctil à maintes reprises sur scène. Remplie d'amour à donner, elle est devenue un personnage facilement reconnaissable. Pas surprenant qu'à son retour en 2017 avec son quatrième spectacle, «JE4N-MICHEL», l'humoriste lui ait accordé une place importante à l'instar du célèbre Râteau. Au fil des ans, Anctil a même poussé l'audace jusqu'à donner un bonheur éphémère à Priscilla, souvent déçue par ses histoires de cœur, lui faisant dire «Je suis enceinte!» devant public.

Rogatien Vachon (Patrick Huard)

Il a une opinion sur tout, s'enflamme rapidement et est difficile à interrompre. Si certaines de ses idées sont plutôt carrées, force est d'admettre que le chauffeur de taxi Rogatien Vachon tient un discours pertinent à propos de plusieurs sujets. Cela dit, il n'est pas de tout repos et, en acceptant de monter à bord, les passagers doivent accepter que leur trajet soit tout sauf reposant. La popularité du personnage a été telle que la comédie «Taxi-022» le mettant en vedette a eu droit à quatre saisons sur les ondes de TVA. Quand l'aventure a pris fin, le conducteur a poursuivi son parcours sur les routes afin de vanter la compagnie Intact Assurance.

Scott Towel (Stéphane Rousseau)

Il y a bien eu Madame Jigger et le séducteur latino Rico Chico, mais Stéphane Rousseau a aussi souvent atteint la cible avec Scott Towel, un homme qui enchaîne les lapsus à la vitesse grand V. Durant les années 1990, il a eu droit à des apparitions mémorables, se joignant à l'équipe de la comédie «La petite vie» avec son habit rose aux côtés de Caro Paré dans l'épisode «Le divorce II» et prenant part aux célébrations de «Noël chez les Paré» tout comme la star Céline Dion. Il a aussi été appelé à prendre la parole, en tant que député de l'opposition et élu du comté du Far West Island lors des «Parlementeries 1997».

Roland Hi! Ha! Tremblay (Michel Barrette)

«Depuis au moins 25 ans... minimum!» Cette expression est à jamais associée à Roland Hi! Ha! Tremblay!, sympathique monsieur sans dentier, au large chapeau mou couvert d'épinglettes et portant des lunettes noires qui a pris vie il y a plus de 30 ans grâce à Michel Barrette. Outre ses nombreuses invitations au Festival Juste pour rire et la bande dessinée le mettant en vedette, impossible de ne pas sourire quand vient le temps de chanter «C'est le temps d'une dinde», un classique du temps des Fêtes qui a joué dans de nombreuses chaumières et qui a tout pour rester en tête.

Monsieur Caron (Yves P. Pelletier)

Ce ne sont pas les individus colorés qui ont fait défaut à la troupe de Rock et Belles Oreilles. Madame Brossard, le Chef Groleau et la famille Slomeau ne sont que quelques exemples de réussite humoristique. Du lot, on garde toujours l'image de Monsieur Caron, ce comique et attendrissant aîné incarné par Yves P. Pelletier qui parle de ses ennuis de santé à tout un chacun et adore les biscuits Whippet. Preuve qu'il n'a pas trop vieilli, l'homme au béret a encore su divertir le public sur scène pendant «Moi?, le premier spectacle de l'humoriste qui a pris l'affiche cette année.

Dany Verveine (Dany Turcotte)

Bien avant d'être le populaire fou du roi de Guy A. Lepage sur le plateau de «Tout le monde en parle», Dany Turcotte a offert des numéros d'humour au sein du défunt Groupe Sanguin et avec son grand complice, Dominique Lévesque. Grâce à son imagination fertile est né un être loufoque, «flyé» et très, très «relaxe»: Dany Verveine. Adepte des substances illicites, ce hippie qu'on reconnaît instantanément par son long rire, la tête penchée vers l'arrière, et qui est en constance recherche de soi lui a permis d'essayer toutes sortes de choses... même de cuisiner avec Maman Dion!

Raymond Beaudoin (Pierre Brassard)

Journaliste frondeur bedonnant à la barbichette proéminente, Raymond Beaudoin n'a jamais aimé se faire dire non. Armé de son appareil photo Polaroid, il a pris des centaines de clichés rigolos avec des vedettes, qu'elles le le veuillent ou non. Parlez-en à l'ancien premier ministre du Canada Pierre E. Trudeau qui l'a frappé à deux reprises au Festival des films du monde de Montréal. Les efforts de son interprète, Pierre Brassard, ont été documentés plusieurs années à la télé, comme en ont fait foi les populaires émissions «100 limite» et «Taquinons la planète» diffusées durant les années 1980 et 1990.