/news/society

Environnement

Un vélo qui réduit les déchets lors de festivals

Alex Drouin

 - Agence QMI

ALEX DROUIN - JDM

Un homme de l’Estrie a conçu un vélo qui permet de transporter de l’eau en vrac, ce qui permet à des festivaliers de se désaltérer sans produire de déchets.

Sylvain Côté, 57 ans, un propriétaire d’une compagnie qui distribue de l’eau, a trouvé une façon ingénieuse de réduire la quantité de déchets.

Il a conçu un vélo à partir de matériaux recyclés qui lui permet de transporter jusqu’à 60 litres d’eau. Il se promène dans la foule lors d’événements pour remplir les verres et bouteilles des gens.

Les résultats sont spectaculaires.

Lors du festival de bière la Grande coulée au mont Orford qui avait lieu il y a une dizaine de jours, M. Côté a distribué gratuitement 2200 litres d’eau aux 20 000 festivaliers.

«J’ai fait ma part pour faire la différence», dit fièrement l’homme de Magog.

Inspiration à Ottawa

Le président de l’événement, Todd Pouliot, a fait savoir que la quantité de déchets a diminué de 80 %, car l’organisation a cessé de vendre de l’eau en bouteille de plastique.

Trois semaines avant la tenue du festival, M. Pouliot avait informé M. Côté que l’organisation ne distribuerait plus de bouteilles d’eau et qu’il sollicitait son aide pour désaltérer les festivaliers.

Lors d’un voyage à Ottawa quelques jours plus tard, M. Côté a vu dans les rues de la capitale fédérale un distributeur d’eau installé sur une voiturette de golf.

«C’est à ce moment que j’ai eu l’idée, mais je voulais rendre ça encore plus écologique», raconte-t-il.

Produits recyclés

L’invention de M. Côté a été fabriquée avec plusieurs matières recyclées. Par exemple, les 60 litres d’eau qu’il transporte se retrouvent dans une vieille laveuse. Les trois roues du vélo, le guidon ainsi qu’une partie du cadre proviennent du centre de recyclage de Magog.

Le distributeur d’eau est quant à lui actionné grâce à un œil magique, qui se trouve dans un vieux coffre de rangement installé sur la laveuse.

M. Côté, qui est propriétaire de Vap Eau Pure, une compagnie qui distribue de l’eau distillée à Magog, a estimé à environ 200 $ les frais qu’il a déboursés pour construire ce qu’il a baptisé la «vapmobile». Il a travaillé sur son invention durant environ 30 heures.

M. Côté souhaite que d’autres festivals fassent appel à ses services dans le but de faire une différence pour l’environnement.

Dans la même catégorie