/news/elections

Le PQ veut mieux protéger les fonds de retraite des travailleurs

Pierre Couture | Journal de Québec

Lisee

Simon Clark/Agence QMI

S’il accède au pouvoir, le Parti québécois (PQ) proposera de mieux protéger les fonds de retraite des travailleurs mis en péril lors d’une faillite d’entreprise.

«Le cas des employés de Sears démontre que les fonds de retraite des travailleurs au Québec ne sont pas bien protégés lorsqu’une entreprise rencontre des difficultés financières», soutient le député péquiste et critique en matière d’économie, Alain Therrien.

Lors de la faillite de Sears Canada, le régime de retraite des employés était largement déficitaire. Son manque à gagner s’élevait à plus de 260 millions $.

Résultat : les retraités québécois du détaillant ont vu leurs prestations de retraite baisser de 30%.Comme en Ontario

Or, les mêmes retraités de Sears en Ontario n’ont pas vu leur prestation de retraite diminuer du même montant puisqu’ils avaient cotisé à un fonds ontarien de garantie des prestations de retraite.

Cette mesure leur assure que les premiers 1500$ de leur rente mensuelle sont payés en entier.

Le PQ promet ainsi de mettre en place ce même genre de fonds qu’en Ontario au cours des prochaines années au Québec.

Selon M. Therrien, ce nouveau fonds de garantie assurerait aux travailleurs une protection financière de leur fonds de retraite à prestations déterminées advenant l’insolvabilité de leur employeur.

Par exemple, les travailleurs d’une entreprise de 500 employés munis d’une caisse de retraite de 50 millions $ (capitalisée à 80%) auraient à cotiser une prime de 20$ de plus par année pour bénéficier d’un tel fonds de prévoyance.

«Cela reste très raisonnable et très accessible pour mieux protéger les acquis des travailleurs dans leurs fonds de pension», fait valoir le député de Sanguinet.Plusieurs cas au Québec

Outre les retraités de Sears, de nombreux autres cas de faillite d’entreprise ont fait mal aux travailleurs et aux retraités québécois.

Sur la Côte-Nord, la faillite de la minière Cliff a fait perdre aux retraités plus de 20% de leurs prestations de retraite. Le fonds de pension de Cliff accusait un déficit de 30 millions $.

 

Dans la même catégorie