/news/elections

EN VIDÉO | Affrontement sur le terrain entre Legault et un député péquiste

Marc-André Gagnon | Journal de Québec  

Au tout dernier jour de la campagne électorale, le chef caquiste François Legault a pris part à une prise de bec avec le candidat péquiste Alain Therrien, lors d’un bain de foule à l’événement Courir pour Leucan, dans Sanguinet.

Le député sortant du Parti québécois, qui sollicite un troisième mandat dans Sanguinet, a croisé M. Legault alors que ce dernier s’apprêtait à retourner vers son autobus de campagne électorale.

«Sens-tu le vent de changement», lui a demandé M. Legault après l'avoir salué.

«Oui! Parce que le Parti québécois va prendre le pouvoir. C’est pour ça qu’on sent le vent de changement», a répliqué M. Terrien.

«Le changement dans Sanguinet», a repris le chef caquiste.

«Bien non! Les gens veulent la stabilité ici, ils sont heureux de leur député, (ils) sont très contents, très fiers», a dit M. Therrien.

«Comme ça, t’es contre ça, toi, les baisses d’impôts puis de taxes», a continué le chef de la CAQ.

Pas de «Harry Potter» au PQ

«Moi, je suis pour augmenter les services», a dit le candidat péquiste, en disant qu’il ne croit pas, comme le promet la CAQ, qu’il est possible de réduire les dépenses de l’État de 1,4 milliard $ sans diminuer les services à la population.

«Moi, Harry Potter, il n’est pas dans notre parti! Il est dans le vôtre», a ajouté M. Therrien.

«Ok, donc toi, tu penses que c’est impossible de remettre de l’argent dans le portefeuille (des Québécois)», a répondu M. Legault.

«Bien voyons donc, c’est une chimère ça», a finalement laissé tomber M. Therrien.

Dans la seule journée d’aujourd’hui, le chef de la CAQ prévoit se rendre dans les comtés péquistes de Sanguinet, Beauharnois, Saint-Jean, Marie-Victorin, Taillon et Terrebonne.

Dans la même catégorie