/finance/homepage

Dans un marché hésitant, le Dow Jones grimpe à un record

Agence France-Presse

Wall Street a terminé sur une note contrastée mardi, le Dow Jones grimpant à un nouveau record tandis que le Nasdaq se repliait nettement, dans un marché affectionnant les entreprises américaines, mais continuant à surveiller les tensions commerciales avec la Chine.

L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,46% à 26 773,94 points.

Il a notamment été entraîné par le groupe informatique Intel (+3,55%) ainsi que par les multinationales habituellement sensibles à tout soubresaut sur les problèmes commerciaux, Caterpillar (+1,67%), 3M (+1,66%) et Boeing (+1,07%).

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,47% à 7999,55 points.

L'indice élargi S&P 500 a de son côté cédé 0,04%, à 2923,43 points.

Les indices ont hésité sur la direction à suivre dès le début de la séance.

Le compromis obtenu entre Washington, Ottawa et Mexico sur un nouvel accord de libre-échange a rasséréné les investisseurs, satisfaits de voir s'éloigner les incertitudes liées à une montée des tensions commerciales entre les trois pays.

Mais «il reste de nombreuses inquiétudes liées à la situation avec la Chine, notamment sur la durée» du conflit commercial, a relevé Nate Thooft de Manulife Asset Management.

À cela s'est ajouté mardi un regain d'incertitudes autour du budget italien et de nouvelles dissensions au Royaume-Uni sur le Brexit.

Dans le même temps, «les acteurs du marché continuent à favoriser les investissements dans les actions des entreprises américaines», a commenté M. Thooft.

«Les indicateurs sont encore bons et les résultats du troisième trimestre s'annoncent décents; l'idée générale est qu'il faut profiter de la montée des indices tant qu'on ne voit pas les preuves concrètes d'une récession à l'horizon», a estimé le spécialiste.

Le marché obligataire se détendait: le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans des États-Unis reculait vers 20H20 GMT à 3,055%, contre 3,084% lundi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,205%, contre 3,234% à la précédente fermeture.