/news/currentevents

Un accident a causé la mort de Maximilien Frenette

Pierre-Paul Biron | Agence QMI

Le décès de Maximilien Frenette, retrouvé mort dans la rivière Saint-Charles à Québec en juin 2017 neuf jours après sa disparition, est accidentel, conclut le rapport du coroner.

Le décès du jeune homme de 19 ans aurait été provoqué par une noyade.

Le rapport de la coroner Lyne Chouinard, déposé lundi, écarte toute incidence criminelle dans la mort de Maximilien Frenette, rejetant aussi l’hypothèse du geste volontaire.

Selon l’enquête et les conclusions de l’autopsie, le jeune homme serait accidentellement tombé dans la rivière. La température froide et sa consommation d’alcool dans la soirée auraient contribué à l’accident.

«Le scénario est que probablement que M. Frenette s’est arrêté aux abords de la rivière Saint-Charles tard dans la nuit du 26 mai 2017. Sa vigilance étant diminuée par les effets de l’alcool combinés à une composante d’hypothermie, il s’est retrouvé dans la rivière et s’est noyé», conclut la coroner.

Longues recherches

Ce sont les parents du jeune homme, inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles depuis la veille, qui avaient déclaré sa disparition le 27 mai 2017.

D’importantes opérations de recherche s’étaient mises en branle dans les jours suivants le long de la rivière Saint-Charles, où il avait été vu pour la dernière fois après une soirée avec des amis.

Un témoin important avait aperçu le jeune homme peu avant 5h du matin alors qu’il circulait en planche à roulettes au milieu de l’autoroute Laurentienne.

«Il a été vu vivant pour la dernière fois par un automobiliste qui avait communiqué avec le 911 à 4h44 [...] alors qu’il (la victime) venait de faire une chute et qu’il avait failli se faire frapper par un véhicule», explique la coroner, précisant que la planche du jeune homme n’a jamais été retrouvée.

Son corps avait été retrouvé flottant près du pont Drouin par une passante le 3 juin, soit neuf jours après sa disparition.