/news/politics

CAQ et signes religieux : «Dieu, qu’ils ont bien fait ça!»

TVA Nouvelles

Richard Martineau salue la promesse rapide de la CAQ proposant de renvoyer les enseignants, juges, policiers et procureurs de la Couronne qui refuseront de retirer leur signe religieux.

À LIRE ÉGALEMENT

Signes religieux: les récalcitrants perdront leur emploi, prévient la CAQ

Le voile islamique doit disparaître des services de garde, selon un groupe laïque

«Dieu, qu’ils ont bien fait ça», a-t-il avoué d’entrée de jeu pour décrire la mesure annoncée mercredi par les députés Simon Jolin-Barrette et Geneviève Guilbault.

«Alléluia! Après des années de tataouinage, de niaisage, de tango, de cha cha et de rumba [...] 48 heures après avoir été élu, enfin un gouvernement revient à Bouchard-Taylor», a déclaré le chroniqueur, vantant l’idée de la CAQ d’y greffer les professeurs et précisant qu’il serait intéressant d’y ajouter les employés en CPE.

«Je ne comprends pas que ça ait pris autant de temps, a ajouté Richard Martineau. On n’empêche pas les gens de porter des signes religieux dans la rue. On ne commencera pas à aller à la chasse aux signes.»

Richard Martineau a d’ailleurs comparé la situation à son propre emploi.

«Imaginez que je vienne faire des commentaires tous les jours avec un signe religieux et que je me prononce sur les homosexuels et les cours de sexualité à l’école! Ça prendrait une minute pour que le boss m’appelle dans son bureau», image-t-il.

«Le boss ici me dirait ''Richard, tu as le choix : soit tu enlèves ton signe religieux, soit tu t’en vas''. Ça serait mon choix. Ce n’est pas lui qui me sacre dehors»

«Si je juge que la loi de Dieu est plus importante que la loi des hommes, ça serait mon choix», réitère Richard Martineau.

Dans la même catégorie