/news/politics

Des candidats invitent les gens à retirer leurs affiches électorales!

Marie-Renée Grondin - Journal de Québec

Capture d'écran: Facebook

Quelques jours après le scrutin, des candidats élus et défaits invitent les électeurs à désinstaller leurs affiches électorales et à leur «donner une seconde vie».

C’est le cas du député réélu d’Arthabaska, Éric Lefebvre, qui a autorisé les gens à disposer de ses pancartes!

«Vous avez aimé nos affiches? Vous avez des besoins matériels? Nous sommes heureux de vous les offrir. Vous avez notre autorisation pour les enlever directement où elles sont situées», a-t-il écrit sur Facebook mercredi.

«Il est important d’enlever tous débris que ce soit les attaches «tie wrap» ou autres. C’est un bon moyen d’encourager la récupération en leur donnant une seconde vie!», croit-il.

Le candidat libéral défait dans Papineau, Alexandre Iracà, abonde dans le même sens et invite les gens à «ne pas hésiter à enlever les affiches électorales si elles peuvent (leur) être utiles!»

Selon la loi électorale, les candidats doivent retirer leurs affiches au plus tard 15 jours après le jour de l’élection.

Pour sa part, l'ex-député d'Ungava, Jean Boucher, a fait le travail de désinstallation! Ayant à coeur l'environnement, il offre ses affiches aux citoyens pour leurs projets de bricolage!

«Pour éviter qu'une tonne de plastique se retrouve à la poubelle, je DONNE l'ensemble de mes pancartes électorales ! Elles sont idéales pour des projets de bricolage à l'école, à la garderie ou à la maison!», a-t-il annoncé sur Facebook.

Semblerait-il que celles en grand format ainsi que celles à l'effigie de son chef Philippe Couillard auraient malheureusement déjà trouvé preneurs!